Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Maladie d'Alzheimer : la luminothérapie efficace sur les troubles associés

Actualités santé

Maladie d'Alzheimer : la luminothérapie efficace sur les troubles associés

[ Publié le 17 janvier 2012 ]

Des séances de luminothérapie peuvent aider les patients atteints d’Alzheimer à récupérer un rythme veille-sommeil normal et à améliorer leur humeur comme leurs capacités cognitives. Ce type de soin montrerait une réelle efficacité, selon une étude américaine.

alzheimer-luminotherapie_priorite_sante_mutualiste

Des séances de luminothérapie contre certains effets de la maladie d'Alzheimer ? L’idée n’est pas aussi saugrenue qu’elle en a l’air. Une étude américaine leur confère une réelle efficacité sur la coordination motrice, l’expression orale, l’humeur et l’atténuation des troubles du sommeil. Ce traitement consiste à s’exposer à la lumière de lampes de haute intensité, dont le spectre est proche de celui de la lumière du jour, pour compenser artificiellement un déficit de soleil.

Le Pr Luan Nowak Etcher, de la Wayne State University à Detroit, a voulu évaluer l’intérêt de la luminothérapie sur ses patients. Avec son équipe, il a suivi 20 femmes de plus de 65 ans souffrant de la maladie d’Alzheimer. La moitié a bénéficié de séances de luminothérapie tandis que l’autre a été exposée à une simple lumière rouge. Dans le premier groupe, les auteurs ont observé une nette amélioration de nombreux paramètres. Les femmes traitées par luminothérapie ont gagné en facilité et en clarté d’expression orale, et leur coordination motrice s’est améliorée. Les auteurs ont aussi noté une amélioration générale de leur humeur.

Une lumière qui améliore la qualité du sommeil
D’autres recherches ont déjà démontré que la luminothérapie peut être bénéfique pour atténuer les troubles du sommeil. Or ces derniers sont fréquents chez les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer : ils sont dus à la dérégulation des cycles veille-sommeil. Les chercheurs américains ont noté, chez les patientes soumises aux séances de luminothérapie, une meilleure récupération du rythme veille-sommeil, dit circadien.

"Cette étude s’inscrit dans un courant récent, qui tend à démontrer que la luminothérapie peut améliorer significativement les troubles du comportement chez les patients souffrant d’une maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté", commente le Pr Pierre Krolak-Salmon, responsable du Centre de mémoire, de ressources et de recherche à Lyon.

Il se réjouit que de telles études soient menées : "Les résultats obtenus grâce à la luminothérapie sont extrêmement encourageants. En rétablissant le rythme veille/sommeil, nous augmentons les chances d’apaisement des patients et de diminution du niveau d’anxiété avec un meilleur repos. Cela retentit sur l’ensemble des troubles du comportement, comme l’agitation et l’agressivité, voire les syndromes délirants et les hallucinations."

Comme les auteurs de ce travail, le Pr Krolak-Salmon insiste sur la nécessité de "mener des travaux de grande ampleur pour confirmer ce type d’étude actuellement limitée en effectifs".

Source : Journal of Nursing Research, 11 janvier 2012 – interview du Pr Pierre Krolak-Salmon, 12 janvier 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Alzheimer, Parkinson. Comment choisir un hébergement médicalisé, temporaire ou permanent ?

 

En savoir plus