Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'excès d'alcool augmente vraiment le risque d'avoir des relations sexuelles non protégées

Actualités santé

L'excès d'alcool augmente vraiment le risque d'avoir des relations sexuelles non protégées

[ Publié le 5 janvier 2012 ]

C'est officiel, l’alcool et le sexe ne font pas bon ménage. Une étude américaine montre que le désir de s’engager dans un acte sexuel, souvent non protégé, est bien lié à une consommation trop élevée d’alcool. Ce comportement à risque augmente le danger d’être contaminé par des infections sexuellement transmissibles, dont le VIH/sida.

alcool-relations-sexuelles-non-protegees_priorite_sante_mutualiste

"Tu t’es vu quand t’as bu ?" Ce slogan publicitaire des années 1990 mettait déjà en évidence un risque d’avoir des relations sexuelles non protégées après une consommation excessive d’alcool. Une étude américaine officialise ce danger, en montrant que le désir de s’engager dans un acte sexuel, généralement non protégé, serait bien lié à la quantité d’alcool ingérée.

En soi, l’information n’est pas surprenante : la consommation abusive d’alcool est depuis longtemps associée à la prise de risque en matière de pratiques sexuelles, et donc au danger de contracter des infections sexuellement transmissibles (IST), notamment le VIH/sida. Toutefois, le rapport de cause à effet n’avait jamais été clairement identifié. Impossible de savoir si la consommation d’alcool provoquait cette prise de risques, ou si c’était la recherche de sensations fortes qui conduisait à la fois à l’alcoolisation et à des rapports non protégés.

En se basant sur 12 expériences menées sur cette problématique, les auteurs ont observé que tout accroissement de 0,1g/litre du taux d’alcoolémie dans le sang augmentait de 5% le risque d’avoir des relations sexuelles sans penser à se protéger. "Les programmes de prévention du VIH/sida devraient prendre ces résultats en compte", commente le Dr J. Rehm, principal auteur de cette étude. "Tout effort visant à modérer la consommation d’alcool est susceptible de réduire le risque de rapports non protégés, et donc celui de nouvelles contaminations."

Source : "Alcohol can lead to unsafe sex: it’s official", Addiction Journal, janvier 2012
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Addiction alcool , VIH Sida

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER