Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Garder une activité sexuelle après une maladie cardiaque, c'est possible !

Actualités santé

Garder une activité sexuelle après une maladie cardiaque, c'est possible !

[ Publié le 24 janvier 2012 ]

Après un accident cardiovasculaire ou le diagnostic d’une maladie cardiaque, de nombreux patients – hommes et femmes – hésitent à vivre une sexualité normale. Les cardiologues de l’American Heart Association (AHA) publient des recommandations destinées à rassurer ces personnes.

activite-sexuelle-cardio_priorite_sante_mutualise_2012-01-24_09-28-40_781

Garder une activité sexuelle quand on souffre d’une affection cardiovasculaire ? Ce n’est pas incompatible, répondent les cardiologues de l’American Heart Association (AHA). "Le risque absolu d’être victime d’un accident pendant un rapport sexuel est minime", rassurent-ils.

Selon plusieurs études, un rapport sexuel "normal" représente le même effort que la montée de deux à trois étages. En cas de relation extra-conjugale ou dans une situation stressante, l'effort augmente. Toutefois, à condition d'avoir le feu vert de votre médecin, il n'est pas insurmontable. "Si votre maladie cardiovasculaire est bien stabilisée, il est plus que probable que vous puissiez, sans risque, avoir des rapports", précise l’AHA dans ses dernières recommandations. " Il suffit de "faire évaluer son état de santé par un cardiologue avant de reprendre une activité sexuelle". Par ailleurs, "une réhabilitation cardiaque et physique est efficace pour réduire le risque de complications cardiovasculaires". Certains patients ayant tendance à "reporter leurs relations intimes sans raison médicale valable", cette mise au point devrait les rasséréner...

Hommes et femmes différemment concernés
La consultation d’un cardiologue est essentielle chez une femme ayant des antécédents cardiaques. Ainsi, pour faire l’amour sans mettre leur cœur en danger, "les femmes doivent choisir, avec l’aide de leur médecin, la méthode contraceptive la plus adaptée", note l’AHA. Elle rappelle qu’une femme sous pilule contraceptive qui fume un paquet de cigarettes par jour depuis 15 ans a un risque de décès par maladie cardio-circulatoire multiplié par cinq par rapport à une non-fumeuse. Les patientes souhaitant avoir un enfant doivent, elles aussi, consulter leur cardiologue pour bénéficier d’un suivi particulier.

Les hommes doivent également prendre quelques précautions. Notamment en matière de médicaments contre la dysfonction érectile : un contrôle médical est indispensable lors de l’utilisation de ces "pilules magiques". Elles sont généralement sans danger pour les hommes dont la maladie cardiovasculaire est bien contrôlée, sauf cas particuliers. N’hésitez pas à aborder cette question avec votre cardiologue ou votre médecin traitant. Ne prenez jamais ce type de médicament sans avis médical préalable.

Source : American Heart Association, 19 janvier 2012
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER