Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cancer : des thérapies de plus en plus personnalisées

Actualités santé

Cancer : des thérapies de plus en plus personnalisées

[ Publié le 16 janvier 2012 ]

Un traitement anticancéreux unique pour chaque patient ? Cela devient possible, grâce au développement des tests moléculaires. Ils permettent de prévoir quels médicaments seront les plus efficaces contre une tumeur donnée, et ainsi, à adapter chaque protocole de soins. Le point sur leur activité avec l’Institut national du cancer (Inca).

traitement-anticancereux_priorite_sante_mutualiste

A chaque patient son traitement anticancéreux personnalisé ! Le développement rapide des tests prédictifs permet aujourd’hui de proposer de plus en plus de thérapies réellement ciblées. En France, 28 plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers ont été dédiées depuis 2006 à l’identification des mutations génétiques des tumeurs.

Depuis, le nombre de patients ayant bénéficié des tests d’analyse des mutations exprimées par les tumeurs est en constante augmentation, constate l’Institut national du cancer (Inca). Au total, 278.000 tests ont été réalisés en 2010 pour 144.000 patients. A titre de comparaison, seuls 102.000 malades en avaient bénéficié en 2009. Et sur les 60 tests différents à la disposition des oncologues sur ces plateformes dédiées, 14 permettent de déterminer si un cancer peut être traité par une thérapie ciblée disponible. En effet, les mutations génétiques connues ne correspondent pas toutes à un traitement spécifiquement adapté. Dans tous les cas, les résultats de ces tests apportent des informations précieuses aux cancérologues.

Ouvrir aux patients un meilleur accès à l'innovation
Certains tests moléculaires permettent déjà de déterminer si des traitements ciblés sont disponibles. En 2010, les 28 plateformes en ont effectué 75.000. Parmi eux, 16.600 correspondaient à la recherche de certaines mutations dans le cancer colorectal et 16.800 visaient des mutations particulières dans le cancer du poumon. "Au total, 61.000 patients ont bénéficié de ces examens et se sont vu proposer une stratégie thérapeutique adaptée, contre 42.874 en 2009 et 31.965 en 2008", s’enthousiasme l’Inca.

Pour aller encore loin, l’Inca souhaite anticiper l’arrivée de nouvelles thérapies ciblées qui en sont actuellement au stade du développement clinique. Pour permettre aux patients un meilleur accès à l’innovation, l’institut a mis en place "un programme de détection prospective des biomarqueurs émergents dans le cancer du poumon, le cancer colorectal et le mélanome malin". L’enjeu pour les plateformes : se tenir prêtes à réaliser les tests diagnostiques dès que le traitement reçoit l’aval des autorités de santé. L'enjeu pour les malades : bénéficier, quasiment en temps réel, des progrès de la science contre le cancer.

Source : Inca, 9 janvier 2012
(Destination santé ©)

Mot-clef : Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR