Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > L'hypertension artérielle, un mal qui touche de plus en plus de femmes

Actualités santé

L'hypertension artérielle, un mal qui touche de plus en plus de femmes

[ Publié le 27 décembre 2011 ]

A l'occasion de la Journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle, le 13 décembre, le Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle (CFLHTA) a lancé une campagne de sensibilisation dédiée aux femmes, de plus en plus touchées. De son côté, la Mutualité Française aide ses adhérents à adopter une meilleure hygiène de vie par le biais du programme Tensioforme.

personnagescoeur

L’expression "tension de jeune fille" prend du plomb dans l’aile ! Entre le tabagisme, la pilule contraceptive, la sédentarité, le surpoids et le stress, les femmes s’exposent de plus en plus au risque d’hypertension artérielle (HTA). De fait, sur les 15 millions d’hypertendus que compte la France, plus de 6 millions sont des femmes. Ce qui représente 22% de la population féminine de plus de 18  ans, rapporte le Comité français de lutte contre l'hypertension artérielle (CFLHTA). En d’autres termes, plus d’une Française sur cinq serait hypertendue.

Or, la majorité de ces femmes n’en ont pas conscience. C’est pourquoi le CFLHTA a lancé le 13 décembre, à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre l'hypertension artérielle, une campagne d'information et de sensibilisation qui leur est destinée. Son slogan : "Femmes et hypertension artérielle, une liaison à risque." Il invite notamment les femmes à faire régulièrement mesurer leur tension artérielle. Rappel : une tension est considérée comme normale si elle est inférieure à 14-9, au repos.

 

Tensioforme, le programme pour réduire les risques d’hypertension

Parmi les périodes de vie les plus exposées pour les femmes, le CFLHTA évoque la prise d’une contraception orale, surtout associée au tabagisme, la grossesse et la ménopause. Les autres facteurs de risque sont similaires à ceux des hommes : l’hérédité, le taux de cholestérol, le surpoids, la sédentarité, le stress, une alimentation trop salée.

"L’hypertension artérielle est liée à la perte de souplesse des artères et à l’épaississement des parois", explique la Dre Annabel Dunbavand, responsable du programme expérimental Tensioforme, créé par la Mutualité Française. "En résumé, c’est un peu une question de tuyauterie : plus les artères sont rigides et leurs parois épaisses, et plus le cœur doit pomper fort pour y faire passer le sang. En conséquence, la pression augmente." Souvent asymptomatique, la HTA  se manifeste parfois par des maux de tête, des vertiges, des bourdonnements d’oreille, une fatigue persistante. Si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner des complications cardiovasculaires, neurologiques et/ou rénales. 

Il est possible d’agir sur la plupart de ces causes. Le programme Tensioforme a été lancé en 2009 pour aider les personnes hypertendues, ou à risque de le devenir, à adopter une bonne hygiène de vie. Ce dispositif cible 2.000 hommes de plus de 45 ans et femmes de plus de 50 ans, adhérents de sept mutuelles expérimentatrices à Paris et Saint-Etienne (Loire). "Nous leur proposons de travailler sur leur équilibre alimentaire, en lien avec la plate-forme Priorité santé mutualiste", détaille la Dre Dunbavand. "Nous leur offrons aussi une aide au sevrage tabagique et les amenons à pratiquer, quotidiennement, une activité physique adaptée."

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site du CFLHTA : www.comitehta.org

Mutuelles expérimentant le programme Tensioforme : Eovi mutuelles présence, Matmut, MEMF, Mgefi, MGEN, Mutuelle familiale et Prevadiès.

Source : interview de la Dre Annabel Dunbavand, 16 décembre 2011 – site du CFLHTA, consulté le 15 décembre 2011.

(Alexandra Capuano)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER