Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > De l'arsenic dans le riz : une équipe américaine sonne l'alarme

Actualités santé

De l'arsenic dans le riz : une équipe américaine sonne l'alarme

[ Publié le 19 décembre 2011 ]

Une consommation régulière de riz, notamment pendant la grossesse, peut-elle entraîner une exposition chronique de la mère et du fœtus à l’arsenic, un poison mortel à hautes doses et toxique à long terme ? Une étude américaine, menée auprès de plus de 200 femmes enceintes, parvient à cette conclusion dérangeante.

riz-arsenic

Manger du riz serait-il mauvais pour la santé, notamment des femmes enceintes ? Cette céréale est l’une des premières sources de nourriture, notamment en Asie. Pour pousser, elle a besoin de beaucoup d’eau. Or, l’eau des rizières est parfois riche en arsenic, poison violent et, après une exposition chronique, facteur de risque de certains cancers.

Une équipe de la Darthmouth Medical School, dans le Michigan, a mesuré l’arsenic passé dans les urines chez 229 femmes enceintes de six mois. Chez celles ayant consommé du riz deux jours avant le dosage, Margaret Karagas et ses collègues ont observé des taux d’arsenic urinaire pratiquement doublés par rapport aux sujets témoins. Ainsi, les femmes qui mangeaient une demi-tasse de riz cuit par jour avaient en moyenne un niveau d'arsenic de 5,27 microgrammes par litre d'urine, contre 3.38 microgrammes par litre pour les autres.

Cette même étude, parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS), rappelle l’existence de liens prouvés entre cette exposition à de l’arsenic non organique – donc toxique – et un faible poids de naissance, notamment.

Réglementer la teneur du riz en arsenic
"Ce travail confirme le risque d’exposition à l’arsenic lié à la consommation de riz", conclut Margaret Karagas. "D’autres recherches seront néanmoins nécessaires pour déterminer les conséquences de cette exposition sur l’organisme." Une autre co-auteure, Tracy Punshon, relativise ces résultats : "Le riz est une ressource nutritionnelle mondiale. Si un risque pour la santé existe bien, il devra être comparé aux bénéfices que l’on peut attendre de sa consommation", souligne-t-elle.

En revanche, les chercheurs sont d’accord sur l’importance de réglementer la teneur en arsenic tolérable pour le riz. En la matière, aucune norme n’existe actuellement en Europe, ni aux Etats-Unis. Ce n’est pas le cas de la Chine, où le riz est un aliment national. L’Empire du milieu a donc déjà pris les devants : il impose un maximum de "0,15 microgramme d’arsenic par kilogramme de riz".

Source : Rice consumption contributes to arsenic exposure in US women, Proceedings of the National Academy of Science (PNAS), site consulté le 20 décembre 2011
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER