Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Consoles de jeux à détecteur de mouvement : évitez les blessures

Actualités santé

Consoles de jeux à détecteur de mouvement : évitez les blessures

[ Publié le 28 décembre 2011 ]

Une console de jeux à capteurs de mouvement, de type Wii ou Kinnect, a débarqué dans le salon familial ? C’est l’occasion de vous remettre au sport. Toutefois, l’utilisation de ces jeux impose échauffement et entraînement, à plus forte raison si vous n'avez pas d'activité physique régulière. Sinon, gare aux blessures !

console-jeux-accidents_priorite_sante_mutualiste

Depuis plusieurs années, les consoles de jeu à détecteur de mouvement donnent l'opportunité de faire du sport devant son écran de télévision. Vous venez d'en recevoir une pour les fêtes ? Soyez prudents : de nombreux sites Internet recensent les dégâts matériels, mais aussi corporels, faits avec une télécommande mal prise en mains. Sans compter les risques inhérents à une "reprise" sportive non contrôlée.

Selon l’Institut régional du bien-être, de la médecine et du sport santé (IRBMS) du Nord-Pas-de-Calais, "les jeux vidéo de sport peuvent provoquer une fatigue comparable à celle qui est ressentie lors de la pratique d’un sport classique. Il est nécessaire de respecter un temps limite de pratique, ainsi que des temps de récupération". Sur la même longueur d’ondes, l’association britannique des chiropraticiens (BCA) recommande de faire des pauses d’environ dix minutes toutes les vingt à trente minutes.

Ces jeux exigent aussi, comme pour une vraie séance de sport, une préparation physique. La BCA a mis au point un guide d’échauffement en cinq points : épaules, poignets, bras, coudes et dos. Par ailleurs, les parents doivent expliquer les bons gestes à leurs enfants avant de leur abandonner la console. Selon l’IRBMS, "il est toujours conseillé d’utiliser la télécommande avec mesure, sans faire de mouvements trop amples ni de la mobiliser avec trop de force. L’utilisation intempestive de la télécommande peut provoquer de véritables déchirures musculaires".

Enfin, n’en déplaise aux "sportifs de canapé", une étude britannique a montré que le fait de jouer sur console ne remplaçait pas le "vrai" sport. Selon le Dr Gareth Stratton et son équipe de Liverpool, "sur une semaine normale de jeu, les dépenses énergétiques n’augmenteraient que de 2%". Une vraie partie de tennis ou de bowling reste bien plus bénéfique que l’équivalent vidéo, sur le plan de la dépense calorique.

Source : British Chiropratic Association - British Medical Journal, vol.335, n°7633 - site de l’IRBMS, Pas-de-Calais
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER