Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Aspartame : les Français peu consommateurs

Actualités santé

Aspartame : les Français peu consommateurs

[ Publié le 29 décembre 2011 ]

Surprise. Une enquête du Centre de recherche pour l’étude de la consommation et des conditions de vie (Crédoc) révèle que les Français consomment beaucoup moins d’aspartame que la dose journalière admissible. Cet édulcorant artificiel, utilisé notamment dans les spécialités allégées, est soupçonné de provoquer des cancers et d’augmenter le risque de naissances prématurées.

tasse-edulcorant_priorite_sante_mutualiste

L’aspartame ne semble pas faire autant recette qu’on le pense ! Une enquête du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Crédoc), menée auprès de 1.222 ménages, montre que moins d’un Français sur cinq (19%) consomme, au moins une fois par semaine, des produits contenant cet édulcorant artificiel qui remplace le sucre dans les spécialités allégées.

Dans le détail, les adultes consomment plus de produits contenant de l'aspartame que les enfants : 23% des Français âgés de 25-44 ans en ont mangé au moins une fois dans la semaine contre 13% des 3-8 ans. Sans surprise, cette consommation est plus importante chez les personnes suivant un régime, chez les femmes et au sein des ménages sans enfant.

L’enquête révèle aussi que la consommation moyenne d’aspartame chez les personnes concernées atteint 0,97 mg/kilo de poids corporel par jour, soit à peine 2,4% de la dose journalière admissible (DJA), fixée à 40mg/kg. A titre indicatif, pour atteindre cette limite, il faudrait qu’une personne pesant 60 kilos boive vingt canettes de boissons édulcorées par jour, ou mette plus de 200 sucrettes dans ses boissons ! Or, la moyenne observée de 0,97mg/kg se situe près de 40 fois en-deçà de ce seuil.

Source : étude sur les comportements et consommations alimentaires en France, Crédoc, 13 décembre 2011.
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Cancer

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER