Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Apnées du sommeil : un nouveau dispositif testé en France

Actualités santé

Apnées du sommeil : un nouveau dispositif testé en France

[ Publié le 20 décembre 2011 ]

Du nouveau dans la prise en charge du syndrome d’apnée obstructive du sommeil obstructive (Saos). Un nouveau dispositif est expérimenté depuis un an, sur un peu plus d’une centaine de patients traités dans une dizaine d’hôpitaux européens et américains. En France, l’hôpital Foch de Suresnes (92) est le premier à participer à ces essais.

apnee

Un pacemaker contre les apnées du sommeil ? C’est ce à quoi ressemble un nouveau système, actuellement expérimenté à l’hôpital Foch de Suresnes (92) en France. Cet appareil comporte deux électrodes, implantées sous anesthésie générale. La première est placée entre deux côtes : elle détecte le mouvement d’inspiration du patient endormi et émet un signal vers le boitier du pacemaker. A son tour, il transmet une impulsion électrique à la seconde électrode, implantée sous une clavicule et reliée au nerf lingual. Cette électrode stimule la langue et la déplace vers l’avant, ce qui prévient toute mise en apnée. A la fin du mouvement d’inspiration, la stimulation cesse. L'expiration se déroule normalement.

Cette technique, nommée "Inspire Medical System" (IMS), est expérimentée depuis un peu plus d’un an dans une dizaine de centres européens et américains. Plus de 100 patients ont déjà été implantés, avec un taux de succès prometteur puisqu’il dépasse 80%. En France, seul l’hôpital Foch participe actuellement à cet essai.

Ce nouveau dispositif pourrait simplifier la prise en charge de l’apnée du sommeil. En effet, les moyens actuels sont plutôt limités, et souvent inconfortables. Le premier consiste à obtenir une perte pondérale quand le patient présente un surpoids. Le médecin peut aussi prescrire le port d’un masque de ventilation nocturne, utilisé pour envoyer en permanence de l’air sous pression au malade. Autre possibilité : une prothèse dentaire qui permet d’avancer la langue et d’éviter ainsi la mise en apnée. Or, ces équipements ne facilitent guère l’endormissement.

Un trouble de la respiration pendant le sommeil
L’apnée du sommeil, autrement appelée syndrome d’apnée obstructive du sommeil (Saos), est un trouble de la dynamique de la respiration. Il se caractérise par des apnées inconscientes lors du sommeil. Le dormeur est victime de "micro-réveils" répétés qui lui permettent de reprendre son souffle mais dont il ne garde pas le souvenir.

A chaque apnée, le cerveau et le cœur subissent un stress important par manque d’oxygène. Par ailleurs, les micro-coupures de sommeil provoquent, à long terme, fatigue et endormissements involontaires dans la journée. Ceux-ci peuvent entraîner une perte de concentration au travail, voire des pertes de contrôle sur la route, avec des accidents.

"Ces apnées touchent 3% à 4% des adultes et, chez les enfants, elle est responsable de 70% des opérations des amygdales", précise l’hôpital Foch dans un communiqué. En l’absence d’un traitement, les risques de maladies cardiaques et vasculaires sont augmentés. Si la technique IMS tient ses promesses, elle pourrait constituer une avancée spectaculaire, à la fois pour le traitement du Saos et pour le confort du malade… et celui de son voisin de lit !

Source : Hôpital Foch, communiqué publié le 8 décembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Apnée sommeil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés