Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Tabac : l'interdiction de vente aux mineurs n'est pas respectée

Actualités santé

Tabac : l'interdiction de vente aux mineurs n'est pas respectée

[ Publié le 30 novembre 2011 ]

Chaque année en France, entre 200.000 et 300.000 jeunes de moins de 18 ans se mettent à fumer. Pourtant, la législation française interdit depuis 2003 la vente de tabac aux mineurs. Le Comité national de lutte contre le tabagisme (CNTC) a mené une enquête pour savoir où et comment les jeunes s’approvisionnent.

cigarette-jeune-priorjte_sante_mutualistepg

"La consommation de tabac est repartie à la hausse ces dernières années, plus particulièrement parmi les jeunes, qui sont plus de 40% à fumer quotidiennement, filles comme garçons", alerte le Comité national de lutte contre le tabagisme (CNTC). Il estime qu'entre 200.000 et 300.000 jeunes de 12 à 17 ans "tombent dans le piège du tabac" chaque année.

Pour savoir comment ces mineurs font pour se procurer des cigarettes malgré l’interdiction faite aux buralistes, en 2003, d’en vendre aux moins de 18 ans, le CNTC a demandé à l’Institut LH2 d’évaluer l’effectivité de ce dispositif d’interdiction de vente auprès de 430 débits. L’enquête visait aussi à connaître les perceptions de 600 jeunes sur cette mesure et leurs pratiques pour se procurer du tabac.

Une loi non respectée
"Le constat est sans appel : la loi n’est pas suffisamment appliquée par les débitants de tabac et les jeunes peuvent s’approvisionner sans difficultés auprès d’eux", conclut le CNTC. Ainsi, près de la moitié des débitants ne respectent pas la loi en termes d’affichage de l’interdiction de vente. De plus, dans leur grande majorité, ils ne vérifient pas l’âge des consommateurs : seuls 8% des buralistes sondés ont réclamé une pièce d’identité. Au total, 62% des débitants français ont vendu du tabac à des mineurs de 12 à 17 ans, et près de quatre buralistes sur dix ont accepté d’en vendre à des enfants de 12 ans !

Le second volet de l’enquête s’est intéressé à 600 adolescents représentatifs de la population française âgée de 12 à 17 ans. Sans surprise, six jeunes sur dix ont indiqué ne jamais rencontrer de difficultés pour se procurer du tabac chez les buralistes. C’est même la première source d’approvisionnement citée par les mineurs (38%), devant les amis fumeurs (29%). "L’achat de tabac dans la rue (1%) est une pratique très marginale et cette proportion est encore moindre pour les achats sur Internet", précise le CNTC.

Interrogés sur la loi d’interdiction de vente de tabac aux mineures, la majorité des adolescents jugent ce dispositif peu efficace car facilement contournable (55%) et peu appliqué par les buralistes. Enfin, trois jeunes sur quatre affirment que ce n’est pas à eux, ni à leurs parents ou à la police, de faire respecter la loi, mais aux débitants de tabac eux-mêmes.

Source : CNCT, 29 novembre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER