Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Rougeole : le mécanisme de contagion mieux compris

Actualités santé

Rougeole : le mécanisme de contagion mieux compris

[ Publié le 3 novembre 2011 ]

Comment le virus de la rougeole quitte-t-il un organisme infecté pour en contaminer jusqu’à 15 ou 20 autres ? Des chercheurs français ont identifié un récepteur-clé, la nectine-4. Localisé au niveau de la trachée, il permet au virus de se propager très rapidement par voie aérienne. Explications.

epidemie-rougeole_priorite_sante_mutualiste

Depuis 2008, la France fait face à une épidémie de rougeole d’une ampleur inédite. Entre janvier et août 2011, 14.600 cas ont été recensés, contre une quarantaine par an en 2006 et 2007. Ce virus est transmis d’humain à humain, principalement par voie aérienne, comme la grippe. Il s’attrape toutefois beaucoup plus facilement que celui de la grippe.

Le virus de la rougeole est en effet l’un des agents pathogènes humains les plus contagieux. Ainsi, alors qu’une personne grippée peut en infecter deux à quatre, une personne atteinte de rougeole peut en contaminer quinze à vingt, souligne l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Un récepteur-clé dans la transmission du virus
Pourquoi la rougeole est-elle si contagieuse ? Une coopération internationale, impliquant notamment des chercheurs du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (Inserm), vient de mettre en lumière le rôle d’un récepteur-clé dans ce processus.

"Les virus se servent généralement de récepteurs cellulaires pour initier et propager une infection dans l’organisme", expliquent ces chercheurs. "C’est le cas pour celui de la rougeole, qui infecte les cellules immunitaires présentes au niveau des poumons pour se propager dans l’organisme. Il sort ensuite de son hôte en utilisant un autre récepteur, la nectine-4, localisé au niveau de la trachée. Ce site anatomique est une cible privilégiée pour une contagion rapide par voie aérienne."

Le vaccin, une arme fiable contre la rougeole
La rougeole n’est pas une maladie anodine. Elle affecte toutes les populations, même si elle frappe plus durement les nourrissons et les personnes âgées. Chez la femme enceinte, elle peut provoquer des malformations foetales. L’épidémie actuelle touche aussi de plein fouet les jeunes adultes nés après 1980. Depuis 2008, près du tiers des malades ont été hospitalisés : 800 pneumonies graves et 26 encéphalomyélites – inflammations cérébrales – ont été déclarées. Dix personnes en sont mortes, dont neuf adolescents et jeunes adultes.

Le seul moyen de se protéger contre cette maladie est de se faire vacciner. Le vaccin dit "trivalent" contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (ROR), disponible en France depuis 1986, est fiable, bien toléré et parfaitement efficace. Il ne fragilise ni les enfants, ni les adultes. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin traitant.

Source : Centre de recherche en cancérologie de Marseille, 2 novembre 2011 – info-rougeole, Inpes, InVS, sites consultés le 3 novembre 2011
(Destination santé ©)

Mots-clefs : ROR , Rougeole , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER