Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Ostéoporose : agir avant la première fracture

Actualités santé

Ostéoporose : agir avant la première fracture

[ Publié le 8 novembre 2011 ]

L’ostéoporose touche les personnes âgées, en particulier les femmes. Cette déminéralisation de l’os le rend plus fragile et entraîne un risque élevé de fractures. Le nombre de victimes d’ostéoporose ne cesse d’augmenter. Pourtant, de nombreux progrès ont été faits sur leur diagnostic et leur traitement.

osteoporose_priorite_sante_mutualiste

Les chiffres de l’ostéoporose sont éloquents. Selon le Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses (Grio), cette maladie, dont la fréquence augmente avec l’âge, "concerne trois millions de femmes ménopausées en France et en touche une sur deux après 60 ans. Elle frappe également un homme sur cinq". Cette maladie est sournoise : elle passe généralement inaperçue tant qu’elle n’occasionne pas de fractures, sa complication la plus fréquente. En effet, elle cause chaque année plus de 130.000 fractures, dont les répercussions sur la qualité de vie et la mortalité sont indéniables.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) donne une définition très précise de ce trouble : "L’ostéoporose est une maladie généralisée du squelette, caractérisée par une décalcification et une diminution de la densité osseuse et des altérations de la structure des os. Elle entraîne une réduction de la résistance et donc, un risque élevé de fracture." Cette altération progressive passe inaperçue jusqu’aux premières fractures – notamment des vertèbres ou du col du fémur – qui en font une maladie douloureuse et invalidante.

L’os est un tissu vivant qui se renouvelle en permanence. Durant l’enfance et l’adolescence, il se construit : le pic de masse osseuse est atteint entre 20 et 25 ans. Même si l’hérédité joue un rôle important dans ce domaine, la pratique d’une activité physique régulière et une alimentation riche en calcium permettent d’optimiser la masse osseuse. Ensuite nous perdons environ 0,5% de densité osseuse par an, hommes et femmes confondus.

Evaluer son risque pour mieux le prévenir
La perte de masse osseuse s’accélère chez la femme après la ménopause, aux alentours de la cinquantaine. Elle peut alors atteindre 3% par an. L’os devient plus fragile et donc plus exposé aux fractures. Nous ne sommes pas tous égaux devant ce trouble : certains facteurs prédisposants sont inévitables. Les connaître permet toutefois d’évaluer et de prévenir le risque. Il s’agit de l’origine ethnique, de l’âge, du sexe, des antécédents personnels – fractures antérieures lors de traumatismes minimes – et familiaux. Une ménopause précoce, survenant avant 40 ans, certaines maladies et certains traitements comme une corticothérapie prolongée, peuvent aussi fragiliser l’os et provoquer une ostéoporose.

D’autres facteurs de risque, en revanche, sont dits "modifiables" et peuvent être combattus, rappelle le Grio. Ils "trouvent essentiellement leur origine dans une hygiène de vie mal comprise : une alimentation déséquilibrée ou des troubles alimentaires, un indice de masse corporelle faible, l’abus d’alcool, le tabagisme et une activité physique insuffisante". La plupart de ces facteurs ont une influence directe sur les os et entraînent une baisse de la densité minérale osseuse. Si vous estimez faire partie des personnes à risque ostéoporotique, parlez-en avec votre médecin traitant.

Il est essentiel de ne pas passer à côté du diagnostic d’ostéoporose. En effet, il existe aujourd’hui des traitements qui ont prouvé leur efficacité, et de nouvelles molécules issues des biothérapies étofferont bientôt cet arsenal thérapeutique, améliorant ainsi la prise en charge des patients. Tant que l’ostéoporose ne provoque pas de fractures ou de fragilisations excessives, elle n’empêche pas de mener une vie normale au quotidien.

Source : sites du Groupe de recherche d’information sur les ostéoporoses (Grio), de la Société française de rhumatologie, de l’International Osteoporosis Foundation (IOF) et de l’assurance-maladie, consultés le 29 septembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Ostéoporose

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER