Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le diméthylfumarate, un antifongique bientôt interdit en Europe

Actualités santé

Le diméthylfumarate, un antifongique bientôt interdit en Europe

[ Publié le 23 novembre 2011 ]

Une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a confirmé le caractère volatil et très allergisant du diméthylfumarate (DMFu), une substance chimique utilisée comme antifongique. La Commission européenne devrait l’interdire définitivement en 2012.

chaussures-anti-fongique_priorite_sante_mutualiste

Le diméthylfumarate (DMFu) sera-t-il bientôt interdit définitivement en Europe ? La Commission européenne devrait prendre sa décision d’ici à la fin de l’année ou au début 2012. Cette mesure fait suite au signalement de plusieurs centaines de cas d’allergies, comme un eczéma ou de vives rougeurs sur la peau (dermites), au contact de chaussures, de canapés ou de fauteuils importés de Chine et traités avec cette substance.

En décembre 2008, la France avait publié un arrêté d’interdiction temporaire du DMFu, d’une durée d’un an. Cette interdiction avait été prolongée en mars 2009 par une décision reconductible de la Commission européenne, également pour une année. "De manière complémentaire, la France a été à l'initiative d'une procédure de restriction du DMFu dans le cadre du règlement européen Reach", explique l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). "Cette procédure vise à rendre pérenne en Europe l'interdiction d'utiliser du DMFu et la mise sur le marché d'articles en contenant."

Malgré cette mesure, 134 nouveaux cas ont été signalés en France entre janvier 2009 et février 2010. Et pour cause ! Après investigation, l’Anses a démontré que du DMFu résiduel pouvait être retrouvé sur des matériaux textiles comme des coussins, des plaids ou des rideaux au contact, ou proches, de la source initiale, voire dans l’air ou les poussières de l’atmosphère. En effet, "cette substance est extrêmement volatile", fait-elle valoir.

L’Anses a également confirmé le caractère irritant et sensibilisant du DMFu. Toutefois, les contaminations résiduelles ne présenteraient, heureusement, pas de risque cancérigène.

Source : Anses, le 3 novembre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER