Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Jeux de raquette : gare au tennis elbow !

Actualités santé

Jeux de raquette : gare au tennis elbow !

[ Publié le 3 novembre 2011 ]

Amateur de tennis ou d’autres jeux de raquette, vous ressentez des douleurs au niveau du coude ? Vous souffrez peut-être d’une épicondylite, autrement appelée "tennis elbow". Non traitée, cette tendinite du coude peut devenir gênante au quotidien. Quelques conseils pour les amateurs de jeux de balle.

tennis-elbow-hydratation

Le "tennis elbow", ou "épicondylite", est une affection bien connue des amateurs de sports de raquette, en particulier de tennis. Cette inflammation est une forme particulière de tendinite, située au coude. L’épicondyle forme une petite bosse sur la face externe du coude, à laquelle plusieurs muscles sont attachés. La surface est réduite par rapport à la fréquence et à l’amplitude des sollicitations. En effet, ces muscles commandent notamment l’extension des doigts et du poignet, et le mouvement de la main vers l’extérieur.

Le tennis elbow est généralement dû à une mauvaise position du poignet lors des échanges de balle, en particulier sur le revers. Un changement de style de jeu, de cordage, de raquette, en somme tout ce qui peut entraîner une sur-sollicitation du poignet, est à prendre en compte. Jouer trop longtemps ou utiliser des balles trop lourdes ou mouillées, peuvent aussi influer sur la santé de vos tendons. Commencez donc progressivement et assurez-vous d’acheter un matériel adapté à vos capacités et à votre pratique.

Suite à ces mouvements répétés, l’épicondyle se "décroche" de son insertion osseuse. La tension des muscles provoque alors des douleurs en jouant, puis progressivement dans la vie quotidienne, par exemple en serrant le manche d’une casserole. Cette affection peut apparaître en début d’apprentissage comme après des années de pratique.

Lorsque l’épicondylite se déclare, la meilleure conduite à tenir est d’arrêter de jouer, parfois pendant plusieurs mois. La reprise pourra ensuite se faire en douceur, en évitant les mouvements qui sollicitent trop ce tendon. Le médecin traitant prescrira aussi des anti-inflammatoires et des séances de rééducation chez un kinésithérapeute. Mais seul le repos permettra au tendon de se réparer. En réalité, l’épicondylite ressemble plus à une fissuration qu’à une tendinite. Raison de plus pour laisser aux tissus le temps de bien cicatriser.

Pour prévenir les risques de blessures tendineuses, optez pour un travail de renforcement musculaire, avec des échauffements avant et des étirements après chaque entraînement. Une bonne hydratation favorisera également la vascularisation des tendons : buvez au minimum 1,5 litre d’eau pendant l’effort, surtout sur une longue durée. Enfin, sachez qu’une infection bénigne, comme une carie dentaire, peut être responsable, entre autres, de tendinites ! Pensez donc à consulter régulièrement votre dentiste et à conserver une bonne hygiène buccodentaire.

Source : www.fft.fr et www.irbms.com/nord-pas-de-calais, consultés le 2 novembre 2011 – Insep, consulté le 4 novembre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Vous souhaitez perdre du poids pour soulager votre mal de dos, vos douleurs articulaires ?

Faites-vous aider par nos diététiciennes.

En savoir plus