Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Bactéries résistantes aux antibiotiques : la guerre est déclarée !

Actualités santé

Bactéries résistantes aux antibiotiques : la guerre est déclarée !

[ Publié le 21 novembre 2011 ]

La surconsommation d’antibiotiques augmente le nombre et la dangerosité des bactéries multi-résistantes. Le 17 novembre, la Commission européenne a annoncé le lancement d’un plan contre ces résistances. Le lendemain, le ministère français de la Santé lui a emboîté le pas en dévoilant son nouveau plan national d’alerte sur les antibiotiques.

antibiotiques_priorite_sante_mutualiste

"Les antibiotiques, si on les utilise à tort, ils deviendront moins forts." Le slogan de l’assurance maladie pour sensibiliser les patients à l’usage de ces médicaments se vérifie, non seulement en France, mais au niveau mondial. En effet, face aux antibiotiques, les bactéries ont appris à se défendre et même à transmettre leur résistance à d’autres germes.

Résultat : chaque année en Europe, 25.000 malades meurent d’une infection bactérienne multi-résistante. Ces agents pathogènes provoquent notamment des maladies nosocomiales – contractées à l’hôpital – susceptibles de toucher tous les organes. Selon des données communiquées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), ce phénomène "gagne du terrain en Europe", en particulier ces derniers mois.

L’Europe se mobilise contre les germes mutants
"La résistance des bactéries aux antibiotiques est devenue un grave problème de société", s’alarme le commissaire européen chargé de la Santé et de la Politique des consommateurs, John Dalli. Face à cet "enjeu mondial de santé publique", il appelle les 27 Etats de l’Union européenne (UE) à combattre ces "menaces croissantes" avec "rapidité et détermination", en intensifiant leurs politiques sanitaires.

Désireuse de montrer l’exemple, la Commission a lancé, le 17 novembre, un plan d’action sur cinq ans. Ce plan repose sur "douze actions concrètes à entreprendre en étroite coopération avec les Etats membres", indique John Dalli. Elles visent à prévenir les infections bactériennes chez l’homme et l’animal, à mettre au point des traitements efficaces contre les germes mutants et à améliorer l’information des usagers de santé.

De son côté, le ministère français de la Santé a profité de la Journée européenne d’information sur les antibiotiques, le 18 novembre, pour présenter son "plan national 2011-2016 d’alerte". L’objectif : sauver ces médicaments. En effet, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), certains antibiotiques pourraient avoir perdu leur efficacité d’ici dix à vingt ans.

La France veut "sauver les antibiotiques"
"Parmi les pays européens, la France est, avec l’Espagne, celui qui présente la plus forte consommation d’antibiotiques" déplore le ministre de la Santé, Xavier Bertrand. "Au début des années 2000, on comptait environ 100 millions de prescriptions d’antibiotiques par an, dont 80% en ville." Aussi, après dix ans d’une lutte aux résultats mitigés, une nouvelle stratégie est mise en place "pour une juste utilisation de ces médicaments".

Ce plan a pour objectif de réduire de l’ordre de 25% les prescriptions d’antibiotiques. Pour cela, il vise à encadrer leur délivrance du mieux possible, à mieux lutter contre les résistances bactériennes et améliorer la recherche en matière de bactériologie et d’antibiothérapie. Des mesures qui correspondent tout à fait à celles prônées par l’UE.

Source : OMS, Commission européenne, ECDC, ministère de la Santé, Afssaps, sites consultés le 18 novembre 2011
(Alexandra Capuano avec Destination santé ©)

Mots-clefs : Antibiotique , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Mal au ventre ? Gorge qui picote ? Nez qui coule ?

Comment se soigner en toute sécurité ?

En savoir plus