Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Accidents sportifs : l'arthroscopie sauve de plus en plus de genoux

Actualités santé

Accidents sportifs : l'arthroscopie sauve de plus en plus de genoux

[ Publié le 2 novembre 2011 ]

Une étude américaine parue début octobre a mis en évidence la forte augmentation, ces dernières années, du nombre des lésions aux genoux liées à des accidents sportifs. En France aussi, on constate une explosion de ce type de traumatisme. A cet égard, la technique de l’arthroscopie a grandement amélioré le pronostic de ces blessures. Les explications du Dr Michel Assor, chirurgien orthopédiste à Marseille.

lesion-ligaments-genoux_priorite_sante_mutualiste

Le sport occasionne-t-il davantage de traumatismes du genou, ou ces derniers sont-ils plus souvent pris en charge car mieux traités ? Les deux, répond le Dr Michel Assor, chirurgien orthopédiste à la clinique Vert Coteau, à Marseille. "Les interventions sont plus fréquentes actuellement qu’il y a vingt ou trente ans. En effet, nous avons aujourd’hui une bien meilleure compréhension des pathologies en question et de leur traitement", souligne-t-il.

Le Dr Assor fait notamment référence à la rupture des ligaments du genou chez le jeune sportif. "Auparavant, nous ne savions pas prendre en charge ce type de lésion, notamment chez l’enfant", indique-t-il. "On les plâtrait alors que cela ne servait à rien, si ce n’est à entraîner une raideur du genou. Ou alors, le plus souvent, on réalisait des interventions lourdes qui, en outre, corrigeaient mal l’instabilité. Elles étaient également liées à un risque d’ossification du cartilage de croissance, et donc d’arrêt de la croissance de la jambe." Au final, le jeune patient voyait bien souvent ses rêves de pratiquer son sport favori, s’envoler.

Le grand changement est venu de "l’amélioration technique des traitements, de moins en moins invasifs et avec un meilleur résultat fonctionnel", souligne le Dr Assor. L’arthroscopie, en particulier, est une technique plutôt récente. Elle permet au chirurgien d’explorer l’intérieur d’une articulation, à l’aide d’un petit tube rigide relié à une caméra et à un écran de contrôle. Ce tube est appelé "arthroscope". "Cette technique a occasionné une plus grande fréquence des interventions, qui deviennent plus sûres et donnent un bon résultat."

Une bonne nouvelle, alors que la pratique du sport a explosé ces dernières années, augmentant mathématiquement la fréquence des traumatismes sportifs.

Source : interview du Dr Michel Assor, 26 octobre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER