Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Un nouveau test sanguin permet de diagnostiquer la cirrhose

Actualités santé

Un nouveau test sanguin permet de diagnostiquer la cirrhose

[ Publié le 11 octobre 2011 ]

Une équipe de l’hôpital universitaire d’Angers a mis au point un nouveau test permettant, par une simple prise de sang, de diagnostiquer la présence d’une cirrhose. Les explications du Pr Paul Calès, chef du service d’hépato-gastroentérologie de cet hôpital.

cirrhometre-test-sangin-cirrhose_priorite_sante_mutualiste

Diagnostiquer une cirrhose du foie grâce à un test sanguin, sans examen lourd, douloureux ou potentiellement dangereux ? C’est désormais possible grâce au CirrhoMètre®. Ce test a été mis au point par le Pr Paul Calès, chef du service d’hépato-gastroentérologie de l’hôpital universitaire d’Angers. En juin 2011, le CirrhoMètre® a été admis au remboursement par l’assurance maladie.

Stade ultime des maladies chroniques du foie, la cirrhose est une cicatrice fibreuse très évoluée et souvent irréversible. Longtemps silencieuse, la cirrhose est diagnostiquée dans un cas sur deux alors que le patient souffre déjà d’un cancer du foie ou d’une hémorragie, ou encore d’une autre complication. Aucun symptôme n’est associé à la cirrhose au début, d’où l’intérêt d’un dépistage appuyé sur un test non invasif.

Jusqu’au début des années 2000, le diagnostic de cirrhose reposait sur le constat d’un ensemble d’anomalies, non spécifiques pour la plupart. L’examen le plus convaincant était l’analyse au microscope de cellules du foie prélevées par biopsie. Un acte non dénué de risque. "C’est un examen réalisé sous anesthésie locale, invasif et coûteux", précise le Pr Calès.

L’arrivée des tests basés sur l’analyse du sang – le FibroMètre® en 1997, puis le Fibrotest® en 2001 – a modifié la donne. Grâce à ces tests, le diagnostic devenait possible en recourant simplement à une prise de sang. Ces tests ne mesurent toutefois que le degré de fibrose hépatique, sans préciser exactement le diagnostic de cirrhose.

"Seul le CirrhoMètre® se concentre sur cette affection", indique le Pr Calès. "Dans 75% des cas, il permet d’exclure ou, au contraire, d’affirmer le diagnostic de cirrhose." En pratique, "le patient se rend à jeun dans un laboratoire d’analyses biologiques et médicales, avec l’ordonnance de son médecin pour une prise de sang. L’analyse est réalisée en moins de cinq jours. Un calculateur commente immédiatement le résultat, exprimant la probabilité de souffrir d'une cirrhose".

Pris en charge en cas d’hépatite C (VHC) chronique traitée et sans comorbidité chez l’adulte, cet examen ne coûte que 37,80 euros, au lieu de 1.000 euros en moyenne pour une biopsie en milieu hospitalier.

Source : Interview du Pr Paul Calès, 20 septembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Cirrhose

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER