Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Sports d'hiver : gare aux traumatismes crâniens

Actualités santé

Sports d'hiver : gare aux traumatismes crâniens

[ Publié le 25 octobre 2011 ]

Avant le coup d’envoi de la prochaine saison de sports d’hiver, l’Association des médecins de montagne a tenu son congrès annuel à Toulouse les 3 et 4 octobre. Elle a fait le point sur le nombre d’accidents relevés en 2010-2011 : le nombre de traumatismes crâniens, notamment, a augmenté de 77% sur une année. Un bilan inquiétant.

ski-02

Peut mieux faire ! Avec 140.000 blessés, la saison de sports d’hiver 2010-2011 n’a pas permis d’obtenir une amélioration de la sécurité, a déploré l’Association des médecins de montagne lors de son congrès de Toulouse, les 3 et 4 octobre.

Le plus préoccupant concerne la gravité des blessures observées. Plus de 3% des accidents constatés sur les pistes françaises ont causé un traumatisme crânien, contre seulement 1,8% des accidents en 2009, soit une hausse de 77% en un an. En cause : un nombre de collisions qui ne cesse d’augmenter. Elles ont représenté 10% du total des accidents recensés.

Toutefois, grâce aux campagnes de prévention menées depuis plusieurs années, le port du casque chez les moins de 11 ans progresse. Son taux s’établit désormais à 94,3%. "Reste à convaincre la même proportion d’adultes de s’y mettre", souligne l’association.

L’entorse du genou touche un skieur accidenté sur trois
Le snowboard reste le sport le plus accidentogène, devant le ski alpin et le miniski. Les snowboarders sont majoritairement victimes de fractures de l’avant-bras. "Chez les 10-15 ans, une blessure sur deux est une fracture", précise l’association. Les chutes sur la tête sont également courantes.

En ski alpin, le risque d’accident est multiplié par 2 pour les débutants et par 3,5 chez les femmes. L’entorse du genou est la pathologie la plus fréquente : elle représente un accident sur trois. Environ 15.000 skieurs sont victimes chaque année de sa forme la plus grave, la rupture du ligament croisé antérieur.

"Trop souvent, l’entorse du genou est provoquée par une fixation de ski mal réglée", explique le Dr Jean-Baptiste Delay, président de l’Association des médecins de montagne. D’où l’importance de faire régler et ajuster vos fixations par un professionnel, en fonction de votre âge, votre taille, votre poids et votre pratique.

Autre sport dangereux, la luge occasionne 2.400 accidents par an et présente un risque élevé de blessures graves. A l’inverse, le ski de fond est toujours le sport d’hiver le moins dangereux. Il génère seulement 1% des accidents, pour 3% de pratiquants.

Source : envoyé spécial de Destination santé © au congrès de l’Association des médecins de montagne, Toulouse, 3 et 4 octobre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Fracture

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés