Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Souffrance au travail : les troubles musculo-squelettiques et psychologiques progressent

Actualités santé

Souffrance au travail : les troubles musculo-squelettiques et psychologiques progressent

[ Publié le 7 octobre 2011 ]

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les affections psychologiques liées au travail gagnent du terrain en France. Seule bonne nouvelle : les asthmes d'origine professionnelle sont en recul, grâce aux mesures de prévention mises en place depuis plusieurs années.

troubles-musculo-squelettiques_priorite_sante_mutualiste

"Le travail, c’est la santé", chantait Henri Salvador. Mais il peut aussi se trouver à la source de nombreux problèmes physiques ou psychologiques. Les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les pathologies psychiques comme le stress et la dépression sont en constante augmentation, constate le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P). Ce groupe de travail est coordonné par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Globalement, 118.852 problèmes de santé au travail ont été recensés par le Rnv3p entre 2001 et 2009. Parmi eux, 40% "sont considérés par les experts en lien possible, probable ou certain avec le travail", indique l’Anses.

Les TMS sont les pathologies les plus souvent associées au travail. Ces troubles ostéo-articulaires, dus à l'exécution de tâches répétitives, représentent 64% des maladies professionnelles chez les hommes et 60% chez les femmes.

Les symptômes psychologiques provoqués par le travail, auxquels on se réfère aussi comme à des risques psycho-sociaux, viennent en seconde position. S'ils représentent actuellement 29% de l'ensemble des pathologies chez les femmes et 15% chez les hommes, ils sont, tout comme les TMS, en constante augmentation.

Trois secteurs économiques paraissent davantage concernés que les autres par ces problèmes. Il s'agit de l'immobilier-location, des agents immobiliers aux directeurs, des services aux entreprises – artisans, ouvriers, agents de réception – et de l'administration publique.

Moins d’asthme et d’allergies respiratoires
D'autres pathologies connaissent en revanche un recul significatif. Il s'agit essentiellement d’allergies respiratoires comme les asthmes associés à l'utilisation de résines et de colles, au travail du caoutchouc et des métaux. En 2001, la proportion des cas était de 17,2 %. Elle a légèrement diminué au fil des années, pour arriver à 8,3% en 2009. Les secteurs traditionnellement touchés par ces pathologies, comme les industries du caoutchouc et des plastiques, bénéficient des actions de prévention menées depuis plusieurs années.

Toutefois, les dermatites de contact poursuivent leur augmentation, en particulier dans les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration. Les professionnels sont notamment exposés aux résines époxy, qui contiennent du bisphénol A, et aux parfums. Entre 2002 et 2009, la hausse annuelle des dermatites allergiques de contact (DAC) a été de 4%.

Source : Anses, 5 octobre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite

Vous souhaitez perdre du poids pour soulager votre mal de dos, vos douleurs articulaires ?

Faites-vous aider par nos diététiciennes.

En savoir plus