Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Reprendre le sport après l'accouchement : guide pratique

Actualités santé

Reprendre le sport après l'accouchement : guide pratique

[ Publié le 14 octobre 2011 ]

Vous venez de donner naissance à un enfant et vous souhaitez reprendre une activité physique ? C’est possible, et même souhaitable. A condition que ce retour au sport se fasse progressivement et en douceur. La Dre Carole Maître, gynécologue à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep), livre ses conseils pour une reprise sereine.

sport-grossesse_priorite_sante_mutualiste_2011-10-17_13-48-55_455

Juste avant l’accouchement, il est rare de pouvoir continuer à pratiquer un sport. Quand votre enfant naît, cela fait donc, en général, quelques semaines que vous ne pratiquez plus d’activité physique. Rien ne vous empêche de vous y remettre, à condition de respecter des consignes pour votre santé et votre sécurité futures. Ainsi, "il n’est pas nécessaire de se faire violence pour reprendre au plus vite une activité sportive après l’accouchement", rassure la Dre Carole Maitre, gynécologue à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep).

Premier muscle à solliciter : votre périnée
Après l’accouchement, votre impératif est de reconsolider votre périnée, première étape pour la reprise en douceur d’une activité musculaire, quelle qu’elle soit. En effet, les muscles de la zone périnéale ont gardé trace de la grossesse et, surtout, de l’accouchement. Certaines sportives de très haut niveau entament cette rééducation dès le dernier trimestre de leur grossesse. Pour les autres, le délai minimum avant une reprise est de huit à dix semaines. "Attendez le feu vert de votre kinésithérapeute", conseille la Dre Maître.

Les seuls exercices dénués de risque, que vous pouvez donc faire en même temps que la rééducation du périnée, "ont pour but de remuscler le haut du corps", précise la Dre Maître. "Il existe des mouvements spécifiques qui se pratiquent en statique, c’est-à-dire sans solliciter le bas du corps." N’hésitez pas à demander conseil à votre kinésithérapeute.

Une fois l’accord de votre kinésithérapeute obtenu, votre remise en jambes doit être progressive. Commencez par les sports "doux", comme la gymnastique douce, ou portés, comme la natation. De nombreuses disciplines sont possibles. Il existe toutefois des contre-indications, en particulier si vous avez subi une épisiotomie, c’est-à-dire l’ouverture chirurgicale du périnée au moment de l'accouchement pour que l’enfant passe plus facilement.

Pour la reprise d’un sport plus "physique", comme la course à pied, l’équitation et, de manière générale, toute activité incluant des sauts – y compris la danse –, "vous devrez attendre au minimum trois mois", souligne la Dre Maître. En effet, ces disciplines mettent en péril votre périnée, encore fragile pendant plusieurs semaines après l’accouchement. Le principal danger, si vous brûlez les étapes, est de souffrir de fuites urinaires récidivantes.

Bouger tout en allaitant ?
Certaines jeunes mères craignent que la reprise du sport les empêche d’allaiter leur enfant. "L’allaitement n’est en aucun cas un frein à l’activité sportive", répond la Dre Maitre. D’ailleurs, "la pratique d’un sport ne modifie en rien la qualité du lait". Elle recommande toutefois de "donner le sein avant la séance", essentiellement pour votre bien. "Vous désengorgerez ainsi votre poitrine, et profiterez ensuite pleinement de votre activité."

Source : interview de la Dre Carole Maître, 7 octobre 2011
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Activité physique , Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER