Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Psoriasis : une journée pour sortir du silence

Actualités santé

Psoriasis : une journée pour sortir du silence

[ Publié le 21 octobre 2011 ]

Le 29 octobre marquera la Journée mondiale du psoriasis. Cette maladie aux causes toujours obscures retentit de manière importante sur la qualité de vie. Il est pourtant essentiel que les victimes sortent de leur isolement. Le point avec le Dr Ziad Reguiai, dermatologue à Reims.

psoriasis_priorite_sante_mutualiste

Le psoriasis est une maladie de la peau d'origine encore méconnue. Elle aurait une composante génétique. Cette affection dermatologique touche 1 à 3% de la population mondiale. Il n’existe à ce jour aucun traitement pour en guérir complètement. Néanmoins, il est possible d’en ralentir et d’en maîtriser les manifestations.

En effet, ce sont les symptômes du psoriasis, très visibles, qui retentissent de manière importante sur la qualité de vie des malades. Cette pathologie se manifeste par des plaques rouge violacé, qui peuvent brûler ou gratter, et qui desquament. Elles sont recouvertes d’une pellicule de cellules mortes de couleur blanche. Les zones les plus touchées sont le cuir chevelu, les mains, les zones de frottement comme les coudes et les genoux.

"Le psoriasis peut aussi atteindre les plis cutanés, même si c’est plus rare", précise le Dr Ziad Reguiai dermatologue à Reims. "Chez certains patients, il peut même être généralisé, c’est-à-dire s’étendre sur 100% de la surface du corps." C’est dire le poids que la maladie fait peser sur ces derniers, mais aussi sur leurs proches.

La dimension psychologique de la maladie est une difficile réalité. Les patients ont besoin de se sentir écoutés, compris par leur médecin. Or, certains se camouflent et d’autres ne sortent pas de chez eux : ils refusent d’affronter le regard des autres. "Les gens qui ne connaissent pas cette maladie ont encore peur d’être contaminés", déplore le Dr Reguiai.

Le psoriasis retentit aussi sur la vie privée des malades. "J’ai le souvenir d’une patiente que son mari n’avait jamais vue nue", raconte le Dr Reguiai. "Elle restait dans le noir en permanence et portait des tenues très longues." D’où l’importance des relais que constituent les associations de patients, pour sortir les malades du silence : "Elles sont indispensables et d’une aide précieuse, tant pour les patients que pour les médecins."

C’est le rôle, notamment, de l’Association pour la lutte contre le psoriasis (APLCP). Elle organise de nombreuses actions de sensibilisation à destination du grand public et des professionnels de santé. Elle présente ainsi une série de documentaires dans lesquels quatre patients livrent leur ressenti et leur vision de la vie avec le psoriasis. Ces témoignages sont accessibles sur le site www.psoriasis-facecamera.fr.

Source : interview du Dr Ziad Reguiai, 29 septembre 2011 – site de l’APLCP, consulté le 5 octobre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER