Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Les députés votent pour l'interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires

Actualités santé

Les députés votent pour l'interdiction du bisphénol A dans les contenants alimentaires

[ Publié le 12 octobre 2011 ]

L’Assemblée nationale vient de voter une proposition de loi visant à interdire la fabrication et la vente des conditionnements alimentaires contenant du bisphénol A. Ce perturbateur endocrinien pourrait avoir des effets délétères sur la santé humaine, révèle un rapport produit par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

bisphenol-alimentation_priorite_sante_mutualiste

Serait-ce la fin du bisphénol A (BPA) dans les contenants alimentaires ? Le 12 octobre, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi du Parti socialiste – soutenue par le gouvernement – allant dans ce sens. Si ce projet passe également au Sénat, le BPA pourrait être interdit dès le 1er janvier 2014 dans tous les conditionnements susceptibles d'entrer au contact des aliments et vendus en France.

Les députés ont examiné la proposition de loi du député PS de Haute-Garonne Gérard Bapt, visant précisément à "la suspension de la fabrication, de l’importation, de l’exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du BPA". Le texte a été adopté par 346 députés, deux ayant voté contre et trois s’étant abstenus.

Le bisphénol A est une substance chimique de synthèse utilisée depuis plus de cinquante ans. Ses deux principales utilisations sont la fabrication de plastique du type polycarbonate, et de résines époxy. Cette substance est présente dans de très nombreux produits de la vie quotidienne comme des articles de sport, des appareils électroménagers et, pour le moment, des conditionnements alimentaires.

Ce vote intervient quelques semaines après la publication d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Ce rapport établissait qu’il fallait limiter l’exposition des femmes enceintes ou allaitantes, et des jeunes enfants, à ce perturbateur endocrinien. Les auteurs faisaient état d’effets "avérés" chez l’animal et "suspectés" ou "discutés" chez l’homme, notamment sur la reproduction, le métabolisme, le système cardiovasculaire ou encore le système immunitaire.

Depuis le 1er juin 2010, l’utilisation de BPA est interdite dans la fabrication des biberons et des tétines.

Source : Assemblée nationale, 12 octobre 2011
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Pollution

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER