Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La vitamine D, une arme contre la tuberculose ?

Actualités santé

La vitamine D, une arme contre la tuberculose ?

[ Publié le 17 octobre 2011 ]

La vitamine D, synthétisée dans le corps humain grâce au soleil, notamment, dope le système immunitaire. Des chercheurs américains ont découvert que ses propriétés pourraient servir d’arme contre la tuberculose. Leurs résultats doivent être confirmés par des essais cliniques sur des populations à risque de développer cette maladie.

Et si la vitamine D était aussi un atout contre la tuberculose ? Des chercheurs américains ont découvert comment le calciférol – c’est le nom scientifique de cette vitamine – pouvait agir contre la bactérie responsable de la tuberculose, Mycobacterium tuberculosis. Cette bactérie réémergente cause une maladie très contagieuse, longue à guérir et, parfois, encore mortelle.

La relation faite entre la vitamine D et la tuberculose date d’il y a longtemps : "Les sanatoriums, ces endroits où les tuberculeux étaient envoyés pour être soignés jusqu’au milieu du 20e siècle, étaient implantés de préférence dans des endroits exposés au soleil" souligne Mario Fabri, professeur de dermatologie au sein de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA). "Les patients semblaient retirer des bénéfices de cette lumière, sans que l’on en connaissance vraiment les raisons."

Partant de ce constat, les chercheurs ont confirmé que la vitamine D renforçait le système immunitaire, en précisant son action. En réalité, elle agit au niveau de l’immunité innée, celle qui n’implique pas une reconnaissance préalable de l’agent infectieux, mais aussi de l’immunité acquise. C’est-à-dire celle qui "se met en place lorsque la réaction de l’immunité innée n’est pas suffisante pour contrer le micro-organisme infectieux", indique le Centre national de recherche scientifique (CNRS) français sur son site Internet.

Ces réactions "reposent sur la reconnaissance d’un antigène (Ag) donné par les trois grands types de lymphocytes humains", précise le CNRS. Les chercheurs américains ont justement découvert que la vitamine D poussait, en quelque sorte, les lymphocytes T – ceux qui procèdent à la réponse immunitaire acquise – à libérer une molécule particulière, de l’interféron gamma, qui active à son tour des cellules de la réponse innée. Ces dernières, qu’on appelle macrophages, s’attaquent alors à la bactérie responsable de la tuberculose

Ce résultat est intéressant, même s’il repose sur des résultats encore très préliminaires. Par ailleurs, "ce processus demande une certaine quantité de vitamine D, or tout le monde n’en a pas suffisamment. Les populations à peau sombre par exemple, présentent une carence", soulignent les auteurs. Un essai clinique va débuter incessamment "pour déterminer dans quelle mesure une supplémentation en vitamine D pourrait contribuer à lutter contre la tuberculose chez les personnes à risque".

Source : Science Translational Medicine, 12 octobre 2011 – CNRS, site consulté le 12 octobre 2011
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Alimentation , Tuberculose

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER