Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Grippe : mieux protéger les femmes enceintes, les nourrissons et les personnes obèses

Actualités santé

Grippe : mieux protéger les femmes enceintes, les nourrissons et les personnes obèses

[ Publié le 11 octobre 2011 ]

Dans sa dernière édition, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) dresse un bilan de l’épidémie grippale 2010-2011 et en tire les enseignements pour la vaccination des populations à risque. Les femmes enceintes, les enfants de moins d’un an et les personnes obèses rejoignent les populations déjà identifiées comme "à risque" et pour lesquelles la vaccination antigrippale est gratuite.

grippe-nourisson-femme-enceinte_priorite_sante_mutualiste

Alors que la grippe entame son retour en France, le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publié à la mi-octobre dresse un bilan des cas graves survenus lors de l’épidémie 2010-2011. Les auteurs retiennent deux points : l’émergence de deux nouvelles populations à risque, à savoir les femmes enceintes et les personnes obèses, mais aussi la fréquence, jugée "trop élevée", des complications observées chez les nourrissons de moins d’un an.

"L'impact de la saison 2010-2011 a globalement été réduit de moitié, en termes de formes graves et de décès liés au virus A(H1N1), par rapport à la pandémie de 2009-2010", précisent les rédacteurs. Ils ont toutefois compté, pour l’année dernière, 800 cas graves ayant entraîné 151 décès. La classe d'âge la plus touchée reste celle des bébés de moins d'un an: le nombre de cas graves a été jugé beaucoup trop important. "Cette situation traduit leur degré élevé de vulnérabilité", soulignent les auteurs. A leurs yeux, cela démontre "la nécessité de protéger cette population en vaccinant les personnes ayant des facteurs de risque, et en mettant en place des mesures barrières, ainsi qu’une prise en charge rapide, dès l'apparition des premiers symptômes".

Par ailleurs, en comparaison avec la pandémie de 2009-2010, il a été observé un nombre de cas graves plus important chez les femmes enceintes et les personnes obèses. Ces populations "ont développé un syndrome de détresse respiratoire aiguë ayant justifié la mise en oeuvre d'une oxygénation extracorporelle", précise le BEH. Ce constat justifie que la gratuité de la vaccination pour la saison 2011-2012 ait été étendue à ces deux nouvelles populations à risque.

Enfin, les données recueillies ont permis de confirmer la bonne efficacité du vaccin – supérieure à 70% – pour éviter les formes graves. "Ce résultat doit faire encourager son utilisation chez les sujets à risque", conclut le BEH. N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Source : BEH, 11 octobre 2011/ N°37-38
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Grippe , Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER