Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Enfants passagers d'un deux-roues : attention, danger !

Actualités santé

Enfants passagers d'un deux-roues : attention, danger !

[ Publié le 17 octobre 2011 ]

Les sièges passagers des motos et scooters ne protégeraient pas suffisamment les enfants qui y sont assis, selon la Commission de sécurité des consommateurs (CSC). C’est pourquoi elle réclame une révision de la réglementation, voire la mise en place d’une nouvelle norme.

accident-moto-enfant_priorite_sante_mutualiste

Les enfants passagers de deux-roues motorisés sont-ils suffisamment protégés ? Selon la Commission de sécurité des consommateurs (CSC), la réponse est non. Elle a rendu un avis réclamant une révision de la réglementation et la mise en place d’une norme spécifique.

"L’installation d’un siège passager pour enfant peut se révéler dangereuse" sur un scooter ou une moto, explique la CSC. "Non seulement parce que l’enfant, placé derrière le conducteur, a souvent une mauvaise visibilité de la route et ne peut se préparer aux virages et aux freinages ; mais aussi parce que ces sièges ne sont pas toujours adaptés à sa morphologie, ni aux conséquences des chocs en cas d’accident."

Sans compter que les sièges destinés aux jeunes enfants et disponibles sur le marché ne comportent pas de système de retenue. "En cas de choc, les jeunes passagers, qui sont assis plus haut que le conducteur, peuvent être propulsés vers l’avant s’ils prennent appui sur les étriers", souligne la CSC.

Pour une meilleure sécurité
La CSC déplore aussi que "contrairement aux sièges auto et aux porte-bébés installés sur les vélos, il n’existe aucune norme relative aux sièges destinés aux enfants transportés sur des deux-roues motorisés". Elle estime qu’il devient donc "urgent d’engager des travaux de normalisation sur ces équipements". Une nouvelle norme pourrait ainsi voir le jour.

Cette demande intervient alors que l’équipement en deux-roues motorisés est en plein essor dans de nombreuses villes françaises. A Paris, notamment, le nombre de motos et autres scooters en circulation est plus élevé de 45% qu’en 1999. Quant au nombre d’accidents, "il demeure important", rappelle la CSC. En 2008, un accident sur quatre à Paris impliquait un deux-roues à moteur, alors que ces véhicules ne représentent que 2% du trafic.

En attendant qu’une norme soit effectivement établie, si vous souhaitez acheter un siège pour votre enfant, "assurez-vous qu’il soit adapté : il faut notamment vérifier sa hauteur, la position des repose-pieds et des poignées de maintien", recommande la CSC. De plus, bien que la réglementation ne le précise pas, "la sécurité de l’enfant passe également par le port d’équipements de protection comme le casque, le blouson et les gants", rappelle-t-elle.

Source : Commission de sécurité des consommateurs, 3 octobre 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER