Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Changement d'heure : un plaidoyer en faveur du maintien de l'horaire estival

Actualités santé

Changement d'heure : un plaidoyer en faveur du maintien de l'horaire estival

[ Publié le 28 octobre 2011 ]

Ce week-end, la France se met à l’heure d’hiver. Un professeur britannique estime que ce changement horaire serait nuisible pour la santé, en raison du manque de lumière qu’il occasionne. Explications.

reveil-homme-rev

Et si nous restions à l’heure d’été toute l’année ? C’est l’avis du Pr Mayer Hillman, du Policy Studies Institute de Londres. Selon lui, l’arrêt du passage à l’heure d’hiver "permettrait à chacun de profiter davantage de la lumière du jour et, par conséquent, de pratiquer davantage d’activités physiques en extérieur, comme le recommandent les autorités de santé".

En effet, estime-t-il, le manque de lumière disponible en hiver empêcherait d’atteindre le seuil des trente minutes d’activité quotidiennes recommandées. Il est aussi plus compliqué de satisfaire les besoins de l’organisme en vitamine D, synthétisée au soleil. Elle est indispensable pour fixer le calcium sur les os afin de renforcer le squelette. Ce manque s'aggraverait quand on passe à l'heure d'hiver.

Le Pr Hillman rappelle aussi que la lumière est bonne pour le mental. "De nombreuses études font référence à l’impact de la luminosité sur la santé mentale et le bien-être", affirme-t-il. "On se sent plus énergique lorsque les jours sont longs et lumineux." Dans les pays nordiques, où le soleil se lève parfois vers 10h30 pour se coucher dès 14h30, la luminothérapie est d’ailleurs "un sport national".

Rester à l’heure d’été présenterait enfin l’avantage, purement pratique, de ne plus induire en erreur sur les réglages d'horloge. Fini le réveil une heure trop tôt, ou une heure trop tard…

Source : British Medical Journal
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER