Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Cantine : de nouvelles règles contre le surpoids

Actualités santé

Cantine : de nouvelles règles contre le surpoids

[ Publié le 3 octobre 2011 ]

Un décret paru au Journal officiel le 2 octobre fixe de nouvelles règles d’hygiène alimentaire à la cantine. Les produits frits ne pourront plus être proposés qu’une fois par semaine. L’objectif : lutter contre le surpoids et l'obésité chez les six millions d'enfants et adolescents qui fréquentent les cantines scolaires tout au long de l'année. Les explications du Dr Gilles Demarque, nutritionniste à Paris.

cantine-alimentation-enfant_priorite_sante_mutualiste

Adieu les frites, poissons panés et autres friands, noyés sous le ketchup et la mayonnaise ! Un décret publié le 2 octobre au Journal officiel met en application de nouvelles règles nutritionnelles dans les cantines scolaires servant plus de 80 enfants et adolescents par jour. Premiers visés : les "plats ou garnitures constitués de produits gras à frire ou préfrits", qui ne pourront plus être servis qu’une fois par semaine. Egalement dans la charrette, les condiments et les sauces ne devront plus être proposés en libre service. Enfin, les gestionnaires de ces restaurants devront réduire, sans les éliminer, les plats, garnitures et desserts gras et sucrés.

Une décision qui risque de décevoir les six millions d'écoliers, collégiens et lycéens qui fréquentent la cantine de leur établissement. Selon les chiffres du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire, près d’un élève sur deux (49%) juge les repas mauvais, et nombreux sont ceux qui noient habituellement leurs plats sous les condiments pour leur "donner du goût". En conséquence, un élève sur deux déclare avoir toujours faim en sortant de table.

Légumes ou féculents à chaque repas
Pour remplacer de manière saine les aliments désormais écartés, le gouvernement mise sur les fruits, les légumes et les laitages. L’objectif : combattre le surpoids et l’obésité infantile à l’école. "Ces recommandations vont dans le bon sens. Elles ont d'ailleurs le mérite d'aller dans celui du Plan national Nutrition Santé (PNNS)", commente le Dr Gilles Demarque, nutritionniste à Paris.

Pourtant, à ses yeux, elles ne vont pas encore assez loin. "Il devrait y avoir des fruits et des légumes à chaque repas", indique-t-il. "Or, le texte stipule que la moitié des repas devront comporter des crudités ou des fruits frais, ainsi que des légumes cuits. Mais l'autre moitié sera composée de légumes secs, de céréales, ou de féculents. L'un ne devrait pas remplacer l'autre. Il faut des féculents ET des fruits et légumes à chaque repas !"

Et si le pain est désormais disponible en libre accès pour compenser les jours sans féculents, "d'où viendront les apports en vitamines et en minéraux les jours où il n'y aura ni légumes ni crudités ?", s’interroge le Dr Demarque.

De l'eau à volonté
Par ailleurs, si la viande ou le poisson n’est proposée que dans douze repas sur vingt, soit trois fois par semaine, "l’apport nutritionnel n'est, là encore, pas garanti", déplore le Dr Demarque. "Le texte ne tient pas assez compte de la diversité de la population. Certains enfants ont une alimentation équilibrée à la maison, ce n’est pas le cas de tout le monde." Là encore, une viande ou un poisson "devraient être servis à chaque repas."

Côté boisson, enfin, l'eau sera à disposition sans restriction. Une bonne nouvelle, mais le Dr Demarque estime que les textes devraient aller plus loin encore. "Il est recommandé de boire environ deux litres par jour, pendant et entre les repas. On devrait donc autoriser les enfants à boire de l'eau pendant les cours."

Source : Journal Officiel, 2 octobre 2011 – interview du Dr Gilles Demarque, 3 octobre 2011 – ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l'Aménagement du territoire, 3 octobre 2011.
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus