Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Votre enfant veut aller à l'école tout seul : un premier pas vers l'autonomie

Actualités santé

Votre enfant veut aller à l'école tout seul : un premier pas vers l'autonomie

[ Publié le 9 septembre 2011 ]

Votre enfant vous demande de le laisser aller tout seul à l’école ? C’est un moment difficile pour les parents, mais normal dans l’apprentissage de son autonomie. Si vous l’appréhendez, voici quelques astuces pour passer le cap.

enfant_ecole

A partir de huit ans, sous réserve qu’il en ait la maturité, votre enfant peut se rendre seul à l’école. En effet, avant cet âge, il n’est pas en mesure d’évaluer avec exactitude les distances ou la vitesse d’un véhicule. Pour un parent, ce moment est souvent une source d’angoisse. Il participe pourtant à l’acquisition de l’autonomie. Bien entendu, cette décision d’émancipation doit émaner de lui, non de vous. Ne le forcez pas : vous éviterez de le paniquer. A contrario, inutile de le surprotéger. Votre enfant a besoin de savoir que vous lui faites confiance.

Avant de laisser sereinement votre enfant faire face au chemin de l’école sans vous, une bonne préparation est indispensable. Considérez votre environnement. Habitez-vous en plein centre ville ou à la campagne ? Si vous vivez à plusieurs kilomètres de l’école et qu’il n’y a pas de moyens de transport, le problème ne se pose pas : c’est non. L’environnement comprend aussi le voisinage : si votre enfant ne veut plus être accompagné de ses parents, un grand frère ou une grande sœur, ou un enfant plus âgé, peut servir de transition.

Cela fait, évaluez les éventuels dangers de la route en faisant plusieurs fois le trajet à pied avec votre enfant. Indiquez-lui les endroits où il doit se montrer prudent et revoyez avec lui les éléments essentiels de sécurité routière. On ne traverse qu’au feu vert pour les piétons, et seulement sur les passages cloutés. On ne court jamais dans la rue, même si on est en retard.

Assurez-vous que votre enfant connaisse parfaitement le parcours avant sa première fois tout seul. S’il s’égare, faites lui comprendre qu’il doit demander son chemin à un policier ou à un commerçant, mais jamais à un inconnu qui n’appartient pas à ces catégories. Parlez-lui aussi des personnes qui voudraient l’attirer dans leur voiture ou chez eux, et qu’il ne doit pas suivre.

Si votre enfant prend les transports en commun, assurez-vous qu’il connait parfaitement le nom de ses arrêts de départ et d’arrivée, pour l’aller comme pour le retour. S’il utilise un vélo, ce dernier doit être parfaitement réglé et sûr. Pensez aux accessoires réfléchissants sur ses habits et sur sa bicyclette, et vérifiez l’éclairage.

Enfin, l’habitude ne doit pas s’installer aux dépens de la vigilance. Veillez à ce que la prudence des premiers jours ne disparaisse pas au point de perdre toute notion de danger. Une petite piqûre de rappel de temps en temps, sans dévalorisation ou manifestation d’un manque de confiance, n’est pas inutile.

Source : Christine Laouénan, La santé de mon enfant : 6-11 ans, l’expérience de l’autonomie, éd. Pascal, Mutualité française, 95 pages, 5 euros
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Besoin de parler à quelqu'un ?

Angoisse, mal-être, déprime : parlez-en avec un bénévole formé par des psychologues.

 

En savoir plus