Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Rougeole : une nette progression de l'épidémie en 2011

Actualités santé

Rougeole : une nette progression de l'épidémie en 2011

[ Publié le 12 septembre 2011 ]

L’épidémie de rougeole continue de s’emballer en France. Les autorités sanitaires ont compté 14.500 déclarations entre janvier et juin 2011, contre 5.000 sur l’ensemble de l’année 2010, dont six décès. L’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Académie nationale de médecine appellent au renforcement de la vaccination.

consultation-nourrisson

L’alerte à la rougeole gagne encore en ampleur. "Depuis 2008, plus de 20.000 cas ont été déclarés à l’Institut de veille sanitaire", indique le Pr Pierre Bégué, chef du service pédiatrique de l’hôpital Trousseau à Paris, et membre de l’Académie nationale de médecine. "On observe une nette progression en 2011, puisque 14.500 déclarations ont été faites entre les mois de janvier et juin" contre seulement 5.000 sur l’ensemble de l’année 2010. Les régions les plus touchées par cette vague épidémique se situent dans le sud de la France.

"Cette recrudescence de la rougeole est d’autant plus grave qu’elle concerne plus particulièrement les nourrissons de moins d’un an et les adultes", précise le Pr Bégué. En 2010, les taux d’incidence avaient plus que triplé chez les nourrissons et ont été multipliés par 5 chez les plus de 20 ans par rapport aux données de 2009. "Les hospitalisations concernaient près de 40% des nourrissons infectés par la rougeole et 50% des plus de 30 ans. Quant aux complications, elles ont affecté 26% des 20-29 ans et 41% des plus de 30 ans". Ces complications étaient pulmonaires et neurologiques.

Or, sur les sept premiers mois de 2011, 639 personnes atteintes de rougeole ont présenté une pneumopathie grave, quinze ont eu des complications neurologiques et six sont décédées, précise l’Institut de veille sanitaire (InVS) dans un point de situation établi le 9 septembre. On assiste donc à une aggravation de l’épidémie, malgré les nombreux appels à la vaccination.

La France contamine ses voisins
L’épidémie actuelle de rougeole sévit dans toute l’Europe depuis 2006, avec 12.036 cas recensés en 2006-2007, dont la moitié en Grande-Bretagne et en Suisse. Mais selon le Bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la région Europe, la France connaît maintenant la plus forte épidémie et contamine les pays voisins.

Cette situation préoccupante "est due à l’insuffisance de la couverture vaccinale, qui est très hétérogène selon les régions", commente le Pr Bégué. "Son élimination ne sera possible qu’avec une couverture vaccinale de 95%. Cela s’explique par la très forte contagiosité du virus de la rougeole, définie par son taux de reproduction qui est 15 à 20 fois plus élevé que celui de la grippe." Or, si la couverture contre la rougeole s’établissait à 90% en 2006 pour la première dose, elle n’atteignait que 44%, au lieu de 80% pour la deuxième dose.

La conclusion s’impose : "Il est urgent de renforcer la vaccination des nourrissons et d’appliquer rigoureusement les mesures concernant le rattrapage vaccinal des enfants, adolescents et jeunes adultes jusqu’à l’âge de 31 ans", presse le Pr Bégué. De plus, "une information plus soutenue du public serait souhaitable".

Source : Commission VII – Maladies infectieuses et médecine tropicale, Pr Pierre Bégué, Académie nationale de médecine, 12 septembre 2011 - Institut de veille sanitaire, 9 septembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Rougeole

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER