Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des dépôts graisseux sur les paupières augmentent le risque de maladie cardiovasculaire

Actualités santé

Des dépôts graisseux sur les paupières augmentent le risque de maladie cardiovasculaire

[ Publié le 16 septembre 2011 ]

Les dépôts graisseux susceptibles d’entourer l’œil ont fait l’objet d’une étude approfondie au Danemark. Les auteurs confirment que ces plaques jaunâtres sur les paupières, ou ces cercles blancs entourant l’iris, sont des affections bénignes. Toutefois, elles augmenteraient significativement le risque de maladie cardiovasculaire.

phlife-bea-032-032_a4

Le xanthélasma se caractérise par l’apparition, sur les paupières supérieures, de "plaques jaunes", de petits dépôts de graisse sous-cutanée. Si leur évolution est bénigne, elle est aussi inesthétique et, surtout, pourrait préfigurer l’apparition de maladies cardiovasculaires. C’est l’enseignement d’une étude menée par l’équipe de la Pre Anne Tybaerg-Hansen ; de l’université de Copenhague au Danemark.

"Des travaux antérieurs avaient déjà montré que ces plaques étaient composées de cholestérol", explique la Pre Tybaerg-Hansen. "Cependant, la moitié des patients qui en présentent ne souffrent pas pour autant d’une dyslipidémie. Notre objectif était de déterminer dans quelle mesure la présence d’un xanthélasma, ou d’un arc cornéen, augmente le risque de maladie cardiovasculaire." Un arc cornéen désigne un dépôt, également constitué de cholestérol, qui cercle la cornée de blanc. Il est aussi présent chez certaines personnes âgées.

La Dre Tybaerg-Hansen et son équipe se sont appuyées sur les données de la cohorte Copenhagen City Heart Study, représentant près de 13.000 Danois, suivis pour la plupart pendant 33 ans. Aucun ne souffrait d’une maladie cardiovasculaire lors du lancement de cette cohorte en 1976. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés aux participants qui présentaient un xanthélasma (4,4%) ou un arc cornéen (24%), affection plus fréquente.

Les résultats ont mis en exergue une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne : à la lumière de ce travail, l’arc cornéen "ne semble pas constituer un facteur prédictif indépendant de risque cardiovasculaire", indique la Dre Tybaerg-Hansen. En revanche, "la présence d’un xanthélasma augmente de 12% le risque de maladie cardiovasculaire. Les hommes de 70 à 79 ans y sont les plus exposés."

Pour l’auteur, "cette affection pourrait à l’avenir être utilisée par les cliniciens pour identifier les patients à haut risque cardiovasculaire". Si vous présentez l’une ou l’autre de ces malformations, appelées lipoïdoses, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

Source : British Medical Journal, 15 Septembre 2011 – Université de Saint-Etienne, site consulté le 15 septembre 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Cardiovasculaire

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

ECHANGER