Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Botulisme : retrait de tous les produits provenant de l'entreprise fautive

Actualités santé

Botulisme : retrait de tous les produits provenant de l'entreprise fautive

[ Publié le 7 septembre 2011 ]

Après le signalement de huit cas graves de botulisme par la Direction générale de la santé (DGS), de nouvelles analyses ont été menées sur d’autres conserves produites par l’établissement La Ruche, à Cavaillon. Les résultats ne sont guère rassurants.

bocaux

La Ruche ne bourdonnera plus. Les huit personnes atteintes de botulisme dans le Vaucluse et la Somme ont bien été contaminées par une conserve de tapenade d’olives vertes aux amandes produite par cet établissement. Cinq personnes sont en réanimation à Avignon, trois autres à Amiens. L’une des victimes, âgée de 80 ans, est entre la vie et la mort.

Cette dangereuse toxine a atteint d’autres produits de la société artisanale, révèle la Direction générale de la santé (DGS). "Les analyses réalisées sur d’autres conserves du même établissement ont révélé la présence soit du germe Clostridium botulinum, soit de la toxine botulique", signale-t-elle. Ces conserves peuvent avoir été vendues sous différentes marques, notamment "Les délices de Marie-Claire", "Terre de Mistral" et "Les secrets d’Anaïs".

Ces produits sont commercialisés dans des épiceries et sur des marchés de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, ainsi que sur Internet. "Les autorités sanitaires ont demandé à l’entreprise La Ruche de procéder au retrait, par précaution, de toutes les conserves fabriquées dans son établissement", indique la DGS. Cependant, de nombreux bocaux sont encore en circulation dans ces endroits "réputés très touristiques". "Ils ont pu être achetés par des consommateurs de toutes les régions de France ou d’autres pays", s’alarme-t-elle.

La DGS appelle donc "toute personne détenant une ou plusieurs conserves produites par la société La Ruche, à Cavaillon (84300), à ne pas les consommer". Ces aliments ne doivent pas être consommés mais rapportés sur le lieu d’achat ou, en cas d’impossibilité, dans une Direction départementale de la protection des populations (DDPP).En cas de symptômes évoquant une intoxication à la toxine du botulisme - bouche sèche, vision double, élocution difficile -, consultez très rapidement votre médecin traitant ou allez aux urgences.

Source : Direction générale de la santé (DGS) et Direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF), 7 septembre 2011.
(Destination santé ©)

Mot-clef : Intoxication

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER