Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Botulisme : huit cas signalés en France

Actualités santé

Botulisme : huit cas signalés en France

[ Publié le 6 septembre 2011 ]

La Direction générale de la santé (CGS) signale huit cas d’intoxication à la toxine botulique dans la Somme et le Vaucluse. L’aliment responsable serait une conserve de tapenade d’olives vertes aux amandes.

tapenade-olive-verte

Alerte au botulisme ! La Direction générale de la santé (DGS) signale "huit cas graves" dans les départements de la Somme et du Vaucluse. Un aliment commun à ces cas groupés a été identifié : une conserve de tapenade d’olives vertes aux amandes, consommée a priori dans le Vaucluse. Ce produit provient de l’établissement "La ruche", situé à Cavaillon (Vaucluse) et vendu sous la marque Les délices de Marie-Claire.

La DGS recommande à toute personne qui aurait acheté des pots de 180 g de tapenade de cette marque, lot n°112005, date limite de consommation au 16 décembre 2012, de ne pas la consommer. Elle a "également demandé au professionnel de procéder au retrait, par précaution, de toutes les conserves fabriquées par son établissement".

Ce lot comporte environ une soixantaine de bocaux de fabrication artisanale. Tous ont été commercialisés en épicerie dans quatre départements : les Bouches du Rhône, la Drome, le Var et le Vaucluse. Quant aux huit victimes, elles sont toujours hospitalisées : cinq dans le Vaucluse et trois dans la Somme.

Un syndrome paralysant rare mais grave
Le botulisme est une maladie paralysante rare mais grave, à déclaration obligatoire. Il s’agit d’une intoxication alimentaire potentiellement mortelle, due à l’ingestion de neurotoxines botuliques contenues dans des charcuteries avariées ou des conserves insuffisamment stérilisées. Les aliments sont contaminés par Clostridium botulinum ou ses spores au moment de leur préparation. Faute d’une stérilisation effective, la conservation de ces aliments contaminés favorise la croissance de la bactérie et la production de toxine.

Les symptômes classiques surviennent généralement entre douze et trente-six heures après l'ingestion de la toxine botulinique. Ils peuvent parfois s'observer dès la sixième heure, ou bien dix jours après. Ils se manifestent par une sécheresse de la bouche, des difficultés à avaler, une élocution pâteuse, une vision double, des vomissements, une diarrhée et une faiblesse musculaire généralisée. Sans intervention médicale, ces symptômes peuvent aller jusqu’à une paralysie des membres et du tronc, notamment de la cage thoracique. Il s’agit d’une urgence absolue : la paralysie des muscles respiratoires menace la vie du patient.

En cas de doute, jetez l’aliment
L’Institut de veille sanitaire (InVS) rappelle trois règles essentielles pour prévenir la contamination des aliments par cette bactérie : l’observance de règles d’hygiène scrupuleuses lors de la préparation des aliments – lavage soigneux des locaux, des mains, des aliments, des récipients – , le respect de bonnes pratiques de cuisson et de conservation pour les salaisons et les conserves artisanales, et enfin le respect de la chaine du froid.

"Au moindre doute, si le produit sur le point d’être consommé présente une couleur différente ou une odeur anormale, voire nauséabonde, et en particulier si la boîte de conserve est déformée ou gonflée, jetez le produit sans le consommer", conseille l’InVS.

Source : Direction générale de la santé, 5 septembre 2011 – Institut de veille sanitaire, site consulté en août 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Alimentation

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER