Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Votre langue, un révélateur de votre santé

Actualités santé

Votre langue, un révélateur de votre santé

[ Publié le 11 août 2011 ]

Montre-moi ta langue et je te dirai de quoi tu souffres ! Quand elle prend une coloration ou une texture différentes des siennes, elle peut révéler certains problèmes de santé. Les explications de la Dre Catherine Bordage, gériatre au Centre hospitalier de Quimperlé, dans le Finistère.

fille-tire-langue

En temps normal, la langue est rose-rouge, avec parfois un semblant de "carte géographique" aux contours un peu plus blancs. Une langue légèrement fissurée n'est pas non plus forcément le signe d'un trouble. Mais quand cet organe change de texture ou de couleur, "cela peut révéler des problèmes de santé qui ne se limitent pas forcément à la bouche", indique la Dre Catherine Bordage, gériatre au Centre hospitalier de Quimperlé, dans le Finistère.

La langue joue parfois les caméléons. "Une langue blanche, voire verdâtre, et un peu épaisse, dénote des troubles digestifs", explique la Dre Bordage. "Dans les cas de scarlatine, elle prend une teinture rouge framboisée et ses bords deviennent lisses, comme dépapillés." Et en cas de muguet, un champignon buccal qui se traite en une dizaine de jours avec des antifongiques, "la langue se couvre d'un enduit blanchâtre".

Des modifications dans la texture de la langue, ou la présence de certaines ulcérations, peuvent également survenir. Ainsi, une déshydratation de l'organisme affecte la langue, qui devient rêche comme celle d'un chat et plus rouge que d'habitude. La rougeole se signale notamment par des lésions situées sous la langue et par un aspect de glaçage, un peu comme du sucre glace sur de la gelée de framboise, le côté gourmand en moins. Des bulles sur la surface de la langue peuvent annoncer des aphtes, ou bien une varicelle. Enfin, des lésions ulcérées présentes surtout sur les bords, et indolores, peuvent faire craindre un cancer. Elles doivent donc être signalées sans retard.

Enfin, "certains médicaments, notamment des antidépresseurs, des diurétiques, des neuroleptiques, provoquent une sécheresse buccale", explique la Dre Bordage. "Dans ce cas, s'hydrater n'est pas toujours suffisant. Des sprays buccaux mouillants, ou des traitements qui stimulent la salivation, permettent de limiter cet effet secondaire." Certains antibiotiques, pour leur part, sont parfois à l'origine de mycoses comme le muguet.

Pour limiter ces désagréments, "mieux vaut brosser sa langue à l'occasion du lavage des dents, et adopter une bonne hygiène alimentaire", conseille la Dre Bordage. "Il est par ailleurs recommandé d'éviter l'alcool, le tabac, les produits sucrés, mais aussi de limiter sa consommation de viandes et d'augmenter celle de légumes et d'eau."

En cas de doute, consultez votre médecin traitant. Si nécessaire, et en fonction de son diagnostic, il pourra vous orienter vers un stomatologue ou un médecin ORL.

Source : interview Dre Catherine Bordage, 9 août 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

ECHANGER