Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Une substance naturellement présente dans l'oeil pourrait améliorer le traitement des AVC

Actualités santé

Une substance naturellement présente dans l'oeil pourrait améliorer le traitement des AVC

[ Publié le 1 août 2011 ]

Une équipe américaine a découvert une substance potentiellement efficace pour traiter les accidents vasculaires cérébraux (AVC) jusqu’à 12 heures après. Actuellement, les traitements de référence doivent être administrés dans les trois heures suivant l’accident.

oeil2rev

Chaque année en France, 130.000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) provoquent la mort de 40.000 personnes et en laissent 30.000 autres durablement handicapés. Il s’agit d’un déficit neurologique soudain, d'origine vasculaire, causé par un caillot bloquant une artère cérébrale (infarctus) ou par une hémorragie au niveau du cerveau.

Une grande partie de ces conséquences souvent dramatiques pourrait être évitée grâce à une prise en charge plus rapide. Actuellement, l’administration d’un traitement permettant de détruire le caillot responsable des infarctus (80% des cas d’AVC) doit se faire dans les trois heures suivant l’accident. Il est donc essentiel d’agir très vite.

Aussi, devant une personne présentant de forts maux de tête, des troubles sensitifs - perte de vision d'un oeil ou impression de voir double - ou du comportement, des sensations inhabituelles dans les membres ou une perte de motricité, ou encore une perte de connaissance, appelez immédiatement les secours au 112.

Jusqu’à douze heures pour traiter l’AVC ?
C’est dans ce contexte que des chercheurs américains ont fait une découverte, sur la souris, qui ouvre d’intéressantes perspectives pour une meilleure prise en charge des AVC si elle est également valable chez l’homme. Le Pr Gary Steinberg et son équipe du Stanford University Medical Center en Californie ont trouvé une nouvelle application d’une substance naturelle du corps humain : l’alpha-B-crystallin, présente dans le cristallin de l’oeil. Le cristallin est la lentille transparente située en arrière de l’iris.

Les chercheurs ont étudié deux groupes distincts : l'un était composé de rongeurs déficients en alpha-B-crystallin, l'autre rassemblait des souris normales. Tous les animaux ont été soumis à un AVC provoqué. Résultat : l'état neurologique des rongeurs du premier groupe s'est avéré pire que celui des souris du second groupe. Par ailleurs, les auteurs ont constaté qu'une complémentation en alpha-B-crystallin synthétique, chez les rongeurs qui manquaient de cette protéine sous sa forme naturelle, permettait de réduire les lésions.

L’Alpha-B-crystallin a des propriétés anti-inflammatoires, concluent les chercheurs. Cette substance produite naturellement par l'organisme permettrait de réduire considérablement la taille des lésions cérébrales consécutives à l'AVC. "Elle semble fonctionner comme une éponge, en aspirant les éléments inflammatoires, évitant ainsi qu'ils n'aggravent la situation", explique le Pr Steinberg. Mieux encore : elle serait efficace jusqu’à 12 heures après l’AVC.

Source : Stanford University Medical Center, 25 juillet 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER