Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Nouveau-nés : la mortalité diminue trop lentement

Actualités santé

Nouveau-nés : la mortalité diminue trop lentement

[ Publié le 31 août 2011 ]

Ces vingt dernières années, le nombre de décès de nouveau-nés âgés de moins de 4 semaines a diminué de 28% dans le monde. Derrière ce taux se cachent toutefois un recul inférieur aux prévisions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des inégalités entre les pays.

who-pvirot

Vingt-huit petites vies sauvées sur cent au cours des vingt dernières années dans les 193 pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les chiffres publiés fin août par l’OMS, l'organisation non gouvernementale Save the Children et la London School of Hygiene and Tropical Medicine montrent un progrès en matière de santé infantile. La mortalité néonatale – qui touche les nouveau-nés de moins de 4 semaines – est passée de 4,6 millions en 1990 à 3,3 millions en 2009, avec une accélération depuis l’an 2000.

Peut mieux faire, juge toutefois l’OMS. En effet, cette baisse ne doit pas cacher le fait que la mortalité infantile avant l’âge de 5 ans, elle, a augmenté. Elle est passée de 37% en 1990 à 41% en 2009. De plus, les pays en développement paient toujours un lourd tribut, précise l’OMS. Près de 99% de ces décès y sont recensés. Cinq pays concentrent à eux seuls la moitié des cas : la Chine, l'Inde, le Nigéria, le Pakistan et la République démocratique du Congo.

Objectif : une réduction de 67%
"A quatre ans de la date butoir pour réaliser les objectifs du millénaire pour le développement (OMD), il est essentiel d'accorder davantage d'attention aux nouveau-nés", déclare la Dre Flavia Bustreo, sous-directeur général de l'OMS chargé de la Santé de la famille, de la femme et de l'enfant. Parmi ces OMD, il était notamment question de réduire la mortalité infantile des deux tiers (67%) entre 1990 et 2015, pour passer de 4,6 millions à environ 1,5 million de morts.

D'après l'OMS, les trois principales causes de décès néonatal sont la prématurité (29%), les infections graves (25%) et l'asphyxie (23%). "Des solutions d'un bon rapport coût-efficacité pourraient prévenir, au moins, les deux tiers de ces décès", insiste la Dre Flavia Bustreo.

Source : Organisation mondiale de la santé, 31 août 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER