Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Musulmane et enceinte : comment concilier sa grossesse avec le Ramadan ?

Actualités santé

Musulmane et enceinte : comment concilier sa grossesse avec le Ramadan ?

[ Publié le 18 août 2011 - mis à jour le 22 août 2011 ]

Respecter le Ramadan fait partie des cinq piliers de la foi musulmane. Il arrive pourtant que ce mois de jeûne diurne coïncide avec une période de grossesse. Comment, si votre état le permet, respecter le Ramadan sans risque pour vous, ni pour votre enfant ? Les conseils du Pr Philippe Deruelle, gynécologue-obstétricien à l’hôpital universitaire régional de Lille.

enceinte_ramadanrev

Du 1er au 30 août 2011, les musulmans pratiquants respectent le mois de jeûne diurne du Ramadan, qui commémore l’époque de leur calendrier à laquelle ils ont reçu le Coran. De l’aube au crépuscule, ils s’abstiendront, notamment, de boire et de manger. Comme les malades, les femmes enceintes peuvent être exemptées de Ramadan ; toutefois, elles demandent souvent à ne pas manquer ce pilier important de leur foi. Peuvent-elles respecter ce jeûne sans risque pour elles et leur enfant ?

Droit d’arrêter à tout moment
"Il ne faut pas avoir une attitude systématique face à la demande d'une femme enceinte qui souhaite respecter scrupuleusement le Ramadan", répond le Pr Philippe Deruelle, gynécologue-obstétricien à l’hôpital universitaire régional de Lille. "L'important est de personnaliser la pratique du jeûne. Certaines femmes ne souffrant d'aucune pathologie peuvent très bien le supporter, même pendant leur grossesse. D'autres peuvent souffrir d’hypoglycémie." D'autres, enfin, "vivent une grossesse pathologique ou à problèmes : le jeûne peut alors être déconseillé", détaille-t-il.

Plusieurs études ont cherché à évaluer l'impact sur les enfants du jeûne diurne de leur mère en cours de grossesse. "Aucune d’entre elles n'a démontré un impact négatif", annonce le Pr Deruelle. Il n'y a donc aucun risque, pour l'enfant à naître, à ce que sa mère respecte le Ramadan. "La décision de respecter le jeûne pendant sa grossesse doit être prise en conservant à l'esprit qu'on a le droit d'arrêter à tout moment, d'autant que la religion l'y autorise et qu'un report du jeûne est proposé", martèle-t-il.

Conseils pratiques
Avant d'envisager d'entamer le jeûne du Ramadan, "consultez impérativement votre médecin traitant. Il pourra faire le point sur votre état de santé et vérifier que vous ne souffrez d'aucune carence, en fer ou en vitamines notamment", recommande le Pr Deruelle. Il pourra aussi adapter vos éventuels traitements en fonction de ce jeûne et vous donner des conseils personnalisés pour bien vivre cette période.

Pour tenir toute la journée, "organisez-vous afin de bénéficier de tous les apports d'un petit déjeuner complet", conseille le Pr Deruelle. Pour cela, "mettez votre réveil avant le lever du jour. Sans ce repas essentiel, tenir toute la journée peut s'avérer difficile, d'autant plus que vous êtes enceinte." Par ailleurs, "buvez beaucoup d'eau le matin et le soir", c’est à dire avant et après la période de jeûne journalière, "Une bonne hydratation est particulièrement importante pour une femme enceinte."

La rupture du jeûne chaque soir, est l'occasion d'une fête en famille et entre amis. Le dîner est alors composé de nombreux plats traditionnels, parmi lesquels figurent beaucoup de pâtisseries très sucrées. Attention, danger ! "Pour une femme enceinte, le risque de pics d'hyperglycémie est augmenté car elle est sujette à une petite insulino-résistance", indique le Pr Deruelle. Pour limiter ce risque, "alimentez-vous progressivement, par exemple en commençant par du bouillon, et en évitant de vous jeter tout de suite sur les sucreries."Gardez-les plutôt pour le dessert...

Source : Interview du Pr Philippe Deruelle, 22 juillet 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER