Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Le moustique porteur du virus du Nil occidental fait une percée en Europe

Actualités santé

Le moustique porteur du virus du Nil occidental fait une percée en Europe

[ Publié le 18 août 2011 ]

Favorisé par l’alternance de pluies et de chaleur, le moustique porteur du virus du Nil occidental – West Nile virus – fait une percée sur le territoire européen. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a rapporté 42 cas européens entre début juillet et début août. Elle appelle à la vigilance contre la prolifération des moustiques.

riviere

Eté pluvieux, moustiques heureux ! Et à en croire l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le moustique porteur du West Nile virus – virus du Nil occidental – commence à se plaire en Europe. Pour la première fois, l’OMS y a recensé 42 cas humains de West Nile. La Grèce est le pays le plus touché, avec 22 malades. On en compte onze en Russie, six en Israël, deux en Albanie et un en Roumanie. En France, aucun cas humain n'a encore été recensé.

L’augmentation du nombre de personnes touchées en Europe est accentuée par des conditions météorologiques favorables à la prolifération des moustiques, avec l’alternance de pluies et de chaleur. C’est pourquoi l’OMS appelle à la vigilance, et encourage ses Etats membres à mettre en oeuvre des mesures de lutte contre cette prolifération : travaux de salubrité pour réduire les gîtes larvaires, traitements anti-larvaires et démoustication active.

Signes et complications
Quand elle est symptomatique (dans 20% des cas), la fièvre du Nil occidental apparaît après une période d'incubation de 3 à 6 jours. Elle se caractérise par un syndrome pseudo-grippal : maux de tête et de dos, frissons, sueurs, douleurs musculaires, gonflement des ganglions du cou, toux et symptômes respiratoires. Certaines personnes présentent aussi des symptômes gastro-intestinaux avec nausées, vomissements, perte d'appétit ou douleurs abdominales, ainsi qu’une diarrhée. On observe parfois un rash cutané.

Les malades guérissent spontanément en sept à dix jours, mais la fatigue peut se prolonger pendant plusieurs semaines. Dans moins de 15% des cas, des méningites ou des encéphalites peuvent compliquer la guérison.

Répulsifs et destruction des larves
La prévention repose sur des mesures de protection individuelle destinées à réduire le risque de piqûre par les moustiques. Ils se manifestent surtout le soir et la nuit, principalement dans les zones humides : étangs, marais, rivières, rizières. Les mesures de protection reconnues comme efficaces sont le port de vêtements couvrant bras et jambes, l'application d'un produit répulsif sur les zones de peau découvertes et, chez les femmes enceintes ou les jeunes enfants, l'imprégnation des vêtements avec un produit insecticide spécial pour tissus. On peut aussi utiliser, chez soi, des diffuseurs insecticides et dormir sous des moustiquaires.

Il convient aussi de détruire les gîtes larvaires autour des résidences, en éliminant toutes les sources d’eau stagnante, favorables à la ponte des moustiques. Pour cela, ôtez l'eau accumulée dans ou sur les objets ou articles extérieurs, éliminez autant que possible les récipients extérieurs et nettoyez régulièrement vos gouttières.

Source : OMS, 16 août 2011 – Institut de Veille sanitaire, point épidémiologique, 12 août 2011 – Ministère de la Santé, fièvre du Nil occidental ou infection par le virus West Nile, 9 août 2011
(Destination santé ©)

Mot-clef : Fièvre

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés