Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Grossesse et cannabis : un risque accru de cancer pour votre enfant

Actualités santé

Grossesse et cannabis : un risque accru de cancer pour votre enfant

[ Publié le 24 août 2011 ]

Une étude menée à l’hôpital universitaire de Nantes et publiée dans la revue indépendante Prescrire révèle que 3% de femmes fument du cannabis pendant leur grossesse. Elle détaille les risques de cette consommation pour l’enfant à naître.

ventre-grossesse

Dans les pays d’Amérique du Nord et en Australie, entre 3% et 16% des femmes fumeraient du cannabis en cours de grossesse. En France, selon une étude réalisée à l’hôpital universitaire de Nantes, elles seraient 3%.

Les risques pour l’enfant de cette consommation pendant la grossesse sont méconnus. Les rares travaux scientifiques disponibles ne signalent pas de risques particuliers de malformations dues à l’usage de cannabis. Le danger le plus fréquemment évoqué est un retard de poids et de taille à la naissance, ainsi que des problèmes respiratoires chez l’enfant.

Les rédacteurs de la revue indépendante Prescrire se sont, à leur tour, penchés sur cette question. D’emblée, ils soulignent que "les conséquences d’une exposition in utero au cannabis pour l’enfant à naître sont difficiles à évaluer, à cause du caractère illicite de cette consommation". Les femmes n’en parlent pas toujours au médecin. De plus, le cannabis est fréquemment associé "à d’autres substances potentiellement toxiques pour le foetus" comme le tabac, l’alcool et d’autres psychotropes, y compris certains médicaments.

Syndrome de sevrage et cancers pédiatriques
D’une manière générale, estime Prescrire après une revue de la littérature disponible, "il ne semble pas exister de risque malformatif propre au cannabis seul", pas plus qu’une augmentation du risque de mort subite chez les nourrissons exposés in utero au cannabis. En revanche, de nombreux syndromes de sevrage ont été observés chez des nouveau-nés dont la mère avait fumé du cannabis en cours de grossesse.

Plus inquiétant encore : deux études récentes laissent planer des doutes sur le risque de voir plus souvent apparaître des cancers durant l’enfance. Prescrire cite notamment la leucémie aiguë et le neuroblastome, la forme la plus fréquente de tumeur cérébrale chez l’enfant.

Autant "d’excellentes raisons pour recommander aux femmes d’arrêter, ou au moins de réduire, leur consommation en cas de grossesse", concluent les auteurs de cet article. "A condition de ne pas passer à d’autres substances tératogènes ou toxiques pour le foetus…"

Si vous-même, ou l’une de vos proches, rencontrez des difficultés pour arrêter le cannabis, n’hésitez pas à solliciter l’aide et les conseils de votre médecin traitant, de votre gynécologue ou d’une structure spécialisée de soins. En toute confidentialité.

Source : Prescrire, Tome n°31, n°333
(Destination santé ©)

Mots-clefs : Addiction tabac , Grossesse

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cigarettes trop chères ?

Arrêtez de fumer gratuitement en vous faisant aider par un médecin tabacologue !

En savoir plus

ECHANGER