Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Diversification alimentaire chez l'enfant : rythmez les découvertes

Actualités santé

Diversification alimentaire chez l'enfant : rythmez les découvertes

[ Publié le 12 août 2011 ]

La Société française de pédiatrie (SFP) recommande de mettre en place la diversification alimentaire des nourrissons entre le 4e et le 6e mois. Comment assurer la couverture des besoins de votre enfant tout en lui faisant découvrir progressivement d’autres nourritures que le lait ? A vos fourneaux…

epinard

Diversifier l’alimentation de votre enfant : dès le 4e mois, vous pouvez mettre en place des alternatives au tout-biberon. Toutefois, le lait maternel ou ses substituts, le lait 2e âge en l'occurrence, doivent toujours constituer l'essentiel de ses apports alimentaires. Votre enfant a donc besoin de ses quatre biberons quotidiens. Ils sont idéalement composés de 210 ml d'eau et de 7 mesures arasées de lait 2e âge. "Arasé" signifie que votre dosette de lait maternisé doit être pleine à ras bord mais de façon uniforme. Enlevez le surplus avec une spatule ou un couteau.

Légumes : une découverte progressive
En plus de cette alimentation de base, vous pouvez commencer à introduire les légumes. Mieux vaut commencer par une soupe, avec des pommes de terre en petite quantité pour servir de liant. Une fois la soupe adoptée par votre bébé, vous pourrez y incorporer "un seul légume par jour, afin que l'enfant apprenne le goût particulier de chacun", précise la SFP.

De manière générale, "il vaut mieux éviter les légumes au goût très fort, trop riches en fibres ou comportant un risque allergique marqué : chou, navet, oignon, poireau, cardon, artichaut, poivron, céleri, petit pois, tomate, salsifis", conseille la SFP. Optez donc pour les carottes, les épinards, les haricots verts, les courgettes épépinées et pelées, les blancs de poireau et le potiron. Cuisez-les à la vapeur et n'ajoutez pas de sel.

Fruits : variez les plaisirs
"Quinze jours après l’introduction des légumes, il est possible, à midi ou en complément du biberon de l'après-midi, de commencer les fruits en compote", recommande la SFP. Ce délai est indispensable : si vous introduisez les fruits en même temps que les légumes, votre enfant sera davantage attiré par le goût sucré. Il vous sera alors plus difficile de lui faire accepter les haricots verts ou les épinards. Pour cette même raison, évitez les compotes industrielles, souvent trop riches en sucre, et privilégiez les compotes maison.

Quels fruits choisir ? A part le kiwi, parfois responsable de réactions allergiques, tous les fruits sont permis : banane, pomme, poire, pêche, abricot… Faites-vous plaisir en choisissant des fruits de saison.

Les protéines : attendez le 9e mois
Les protéines sont recommandées à partir du 9e mois de votre enfant. La SFP recommande, une fois par jour, "20 g de viande, soit 4 cuillères à café de viande mixée, ou 20 g de poisson frais ou surgelé, non pané, ou 20 g d'oeuf dur, soit un quart à un demi-oeuf selon le calibre". Là encore, mieux vaut éviter le recours aux préparations industrielles, trop riches en sucre, en graisses et en sel.

Source : Société française de pédiatrie, site internet consulté le 10 août 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus