Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Poliomyélite : un cas détecté au Pakistan menace l'Asie

Actualités santé

Poliomyélite : un cas détecté au Pakistan menace l'Asie

[ Publié le 20 juillet 2011 ]

Après la Côte d’Ivoire en avril et le Tchad en juin, le Pakistan a déclaré un cas d’infection par poliomyélite chez un enfant de 16 mois. Il s'agit du premier décelé en Asie en 2011. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le risque de propagation est élevé, notamment en raison des mouvements de population attendus pour motifs religieux.

foret-mediterraneene-4

Alerte à la poliomyélite en Asie ! Début juillet, le Pakistan a déclaré un cas d’infection par un poliovirus sauvage de type 3 (PVS3) chez un enfant de 16 mois. Il est originaire d’une zone en conflit, dans les zones tribales sous administration fédérale pakistanaise.

Le fait que "la transmission du PVS3 dans les zones tribales du Pakistan se poursuive a des implications importantes pour l’effort mondial visant à éradiquer ce virus", indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS). "En particulier en Asie, qui était sur le point d’éliminer la circulation de cette souche."

Il s’agit du "seul cas d’infection à PVS3 détecté en Asie en 2011", précise l’OMS. Le dernier cas remontait à la fin 2010. Elle estime toutefois que le risque de propagation est élevé : "Les saisons de l’Umrah (en août) et du Hadj (début novembre), des cérémonies religieuses, ont déjà commencé." Ces déplacements massifs de population au Pakistan et vers l’Afghanistan sont susceptibles d’accélérer la propagation du poliovirus.

Cette souche virale n’est pas la seule à sévir : 57 cas d’infection par un poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) ont été rapportés cette année, contre 14 entre janvier et juin 2010.

Un seul traitement : le vaccin
La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui touche principalement les enfants de moins de cinq ans. Le poliovirus envahit et détruit le système nerveux, pouvant entraîner une paralysie totale en quelques heures. Il pénètre dans l’organisme par la bouche et se multiplie dans les intestins.

Fièvre, fatigue, céphalées, vomissements, raideur de la nuque et douleurs dans les membres en sont les premiers symptômes. Une paralysie irréversible survient dans un cas de poliomyélite sur 200 : il touche généralement les jambes. Entre 5 à 10% des malades paralysés décèdent car leurs muscles respiratoires cessent eux aussi de fonctionner.

Comme il n’existe pas de traitement spécifique, la prévention est la seule option efficace. Le vaccin antipoliomyélitique, régulièrement mis à jour, confère à l’enfant une protection à vie. En France, ce vaccin est disponible sous une forme combinée avec ceux de la diphtérie et du tétanos, voire de la coqueluche (DTP-Coq). Il est obligatoire et remboursé à 100% par l'assurance maladie.

Source : OMS, 7 juillet 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER