Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La sialographie, mode d'emploi

Actualités santé

La sialographie, mode d'emploi

[ Publié le 5 juillet 2011 ]

La sialographie fait partie des examens radiographiques qui permettent d’explorer précisément une partie du corps humain. Dans ce cas, il s’agit des glandes salivaires. On y recourt, notamment, pour rechercher des calculs ou des malformations. Guide pratique.

sialographie

La sialographie est un examen radiologique qui emploie à la fois les rayons X et un produit de contraste à base d'iode. Son principe : opacifier, grâce à l’iode, les glandes salivaires pour mieux les visualiser. Ainsi, le radiologue peut étudier ces glandes pour rechercher des calculs et déterminer leur nombre et leur situation précise. La sialographie permet aussi de mettre en évidence d'éventuelles malformations ou rétrécissements des canaux excréteurs.

Déroulement de l'examen
Le patient est invité à ôter son haut, et à se rendre aux toilettes pour plus de confort. Ensuite, il est installé, assis ou allongé, sur la table d'examen.

Le radiologue effectue des clichés sans produit de contraste, puis injecte de l’iode, à l’aide d'une fine aiguille, dans le canal d'excrétion de la salive. Il peut être demandé au patient de boire quelques gouttes de citron afin d'augmenter la production de salive et de faciliter ainsi l'examen. Le radiologue réalise d’autres clichés dans différentes positions, afin d'étudier les contours de la glande. Pendant leur réalisation il ne faut pas bouger. L'examen est assez rapide : une vingtaine de minutes.

Après l’examen, le radiologue vous livre un premier commentaire. Son compte rendu définitif sera envoyé à votre médecin traitant dans les plus brefs délais.

Risques éventuels
Les complications sont très rares. Seul le produit de contraste peut provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibilisées à l’iode. Cet examen est vécu comme inconfortable par certaines personnes, et parfois un peu douloureux, le temps que le produit de contraste soit injecté.

Source : Centre hospitalier de Cornouaille, Quimper ; faculté de médecine de Rennes, consultés le 18 février 2011
(Destination santé)

Mots-clefs : Acte et examen , Radiographie

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER