Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La natation n'a pas toujours bon dos

Actualités santé

La natation n'a pas toujours bon dos

[ Publié le 25 juillet 2011 ]

"La natation, c’est bon pour le dos." Cette affirmation n’est pas toujours exacte : si ce sport est mal pratiqué, il peut tout aussi bien provoquer ou aggraver des douleurs dorsales. Adoptez donc la bonne nage et les mouvements corrects selon votre état. Explications.

natation-dos

Vive la natation ! L’absence d’à-coups occasionnée par ce sport dit "porté" – car l’eau porte l’essentiel du poids du corps – est un excellent moyen de soulager la colonne vertébrale et de lui éviter les microtraumatismes qui accompagnent souvent la pratique d'un sport. La natation, est également bonne pour les muscles du dos et permet d'étirer le squelette tout en douceur.

Toutefois, comme tous les sports, elle n'a son plein intérêt que lorsqu'elle est correctement pratiquée. Un faux mouvement, ou des gestes mal exécutés, peuvent provoquer ou aggraver une douleur. Sachez donc adapter votre effort à l'état de votre dos, en trouvant les nages qui vous correspondent le mieux.

Crawl et dos crawlé, les alliés de votre dos
Si vous avez des problèmes de dos, privilégiez le crawl et le dos crawlé. Le crawl est une nage asymétrique alternée. Il nécessite une bonne souplesse des épaules et une coordination optimale des bras, des jambes et des mouvements respiratoires. La poussée de l'eau sur l'abdomen redresse la courbure lombaire et, en respirant alternativement des deux côtés, vous éviterez les problèmes de cervicales. Attention : s’il est mal pratiqué, il peut aggraver une lordose lombaire. C’est une déformation de la colonne vertébrale qui donne un dos très cambré. Le ventre a alors l’air d’être "trop en avant".

La version dos du crawl est, elle aussi, une nage asymétrique alternée. Et elle est également porteuse de bienfaits. Elle fait travailler les muscles du dos et favorise une meilleure ouverture de la cage thoracique, augmentant ainsi la capacité respiratoire. Elle améliore la souplesse en corrigeant les problèmes de courbure du rachis. Son seul inconvénient : elle peut provoquer des accidents si l’on n’est pas assez attentif à ce qui se passe derrière soi.

La brasse et le papillon, avec modération
La brasse, en revanche, n'est pas conseillée quand on a déjà des problèmes dorsaux. La position voûtée n’est pas idéale pour le squelette, et la propulsion par les jambes a tendance à aggraver les lordoses lombaires. La brasse provoque aussi une hyper-flexion de la nuque, touchant les cervicales.

A l’inverse, le papillon entraîne une forte augmentation du "dos rond". C’est la nage qui sollicite le plus les muscles dorsaux, et c’est aussi l’une des plus difficiles à pratiquer correctement.

Si certaines nages permettent de soulager les douleurs dorsales, elles n’en soignent pas la cause. Aussi, avant de vous lancer, parlez-en à votre médecin traitant ou un médecin du sport.

Source : Institut régional du bien-être, de la médecine et du sport santé, Nord-Pas de Calais, consulté le 20 juillet 2011
(Destination santé ©)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Foot, gym… Vous en avez assez d'être essoufflé ?

Faites-vous aider par un médecin tabacologue : ça marche !

En savoir plus

ECHANGER