Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > La dépression fend le coeur... au sens propre

Actualités santé

La dépression fend le coeur... au sens propre

[ Publié le 25 juillet 2011 ]

La dépression pourrait favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires, alerte la Société européenne de cardiologie (European Society of Cardiology, ESC). Plusieurs mécanismes complexes sont en jeu. Décryptage avec le Dr Jean-Pierre Houppe, cardiologue à Thionville et membre de l'ESC.

deprime_rev

La dépression est une maladie qui se caractérise, notamment, par une perte de motivation, un sentiment de désespoir et l’impression de ne pas avoir de valeur en tant qu’individu. Elle affecte l'humeur, les pensées et le comportement, mais aussi les fonctions organiques. Et notamment cardiovasculaires, estime la Société européenne de cardiologie (European Society of Cardiology, ESC).

"La dépression est un facteur de risque de maladie cardiovasculaire", alerte l’ESC. Plusieurs mécanismes pourraient expliquer ce lien. L’ESC distingue d’abord des facteurs indirects : "Le patient dépressif a tendance à adopter des comportements qui influencent la maladie coronaire ou l'insuffisance cardiaque : tabagisme, mauvais équilibre alimentaire, sédentarité accrue."

Mais il existe aussi des facteurs directs, comme "la production de facteurs inflammatoires et une modification de la régulation du système sympathique" provoquée par cette maladie qui fragilise également le système immunitaire, explique le Dr Jean-Pierre Houppe, cardiologue à Thionville et membre de l'ESC. "Plus la durée de la dépression augmente, plus le risque de développer une insuffisance coronaire ou cardiaque est important."

Ce mécanisme est actif dans les deux sens : si la dépression peut induire une maladie cardiovasculaire, l'inverse est également vrai. "Un patient sur deux en insuffisance cardiaque aura, à un moment ou un autre de son évolution, un syndrome dépressif", explique le Dr Houppe. En effet, l'apparition souvent brutale d'une maladie cardiovasculaire bouleverse le quotidien et le psychisme du patient, déclenchant plus facilement une dépression.

Par ailleurs, le fait de souffrir de dépression pourrait accélérer légèrement l’apparition d’un diabète de type 2 chez les personnes déjà à risque.

Source : European Society of Cardiology, juillet 2011
(Destination santé)

Mot-clef : Cardiovasculaire

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite



Cholestérol, hypertension : votre médecin vous conseille de perdre du poids.

Nos diététiciennes vous aident à modifier vos habitudes alimentaires !

En savoir plus

ECHANGER