Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Hypothyroïdie congénitale : le dépistage néonatal systématique prouve son efficacité

Actualités santé

Hypothyroïdie congénitale : le dépistage néonatal systématique prouve son efficacité

[ Publié le 25 juillet 2011 ]

Le dépistage systématique de l’hypothyroïdie congénitale à la naissance permet de réduire le risque de retard mental irréversible. C’est ce qui ressort d’une étude de suivi mise en place depuis plus de 30 ans et portant sur 1.700 jeunes adultes atteints de cette maladie en France. D’autres maladies rares font elles aussi l’objet d’un tel dépistage.

nouvelle_image-18

L’hypothyroïdie congénitale est une maladie rare qui affecte un enfant sur 3.500. La plupart du temps, elle est due à une anomalie du développement in utero de la glande thyroïde, d’origine inconnue.

Avant la mise en place d’un dépistage systématique de cette maladie à la naissance, à la fin des années 1970, les enfants touchés développaient, notamment, des retards mentaux plus ou moins sévères. Mais lorsque cette affection est diagnostiquée tôt dans la vie, son pronostic est nettement amélioré par la mise en place, dès la naissance, d’un traitement fondé sur l’administration quotidienne d’hormone thyroïdienne.

Le 8 juillet, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a publié une étude ayant permis de suivre l’état de santé de 1.700 jeunes adultes atteints d’hypothyroïdie congénitale en France. Avec plus de 30 ans de recul, cette étude a confirmé "l’extrême efficacité de ce dépistage néonatal systématique". En effet, "la majorité des patients ont déclaré un bon état de santé et un niveau satisfaisant d’intégration sociale et professionnelle, comparable à ceux de la population française sans hypothyroïdie congénitale", indiquent les auteurs.

Ces résultats montrent aussi "la nécessité de maintenir un équilibre thyroïdien adéquat, avec une surveillance régulière des hormones par une prise de sang annuelle". Il est donc essentiel, pour les personnes concernées, de se faire suivre régulièrement, plus particulièrement les enfants et les femmes en âge de procréer, dès lors qu’une grossesse est envisagée.

L’hypothyroïdie congénitale n’est pas la seule maladie systématiquement dépistée à la naissance. La mucoviscidose, la drépanocytose, la phénylcétonurie, sont elles aussi des maladies rares aux conséquences graves, en bénéficient également. Totalement financé par l’Assurance-maladie, ce programme permet d’améliorer l’état de santé des enfants et de prévenir bien des handicaps…

Source : Assistance publique - Hôpitaux de Paris, 8 juillet 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER