Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Drogues : la France interdit les poppers

Actualités santé

Drogues : la France interdit les poppers

[ Publié le 12 juillet 2011 ]

Le ministère de la Santé a interdit la vente et la cession au public des "poppers", des préparations liquides contenant des nitrites. Leurs effets psychoactifs attirent de plus en plus de consommateurs, et leur toxicité importante cause une augmentation des cas d’intoxication graves. Depuis 1999, six décès dus à la consommation de poppers ont été constatés.

poppers

Haro sur les poppers ! Ces préparations liquides volatiles contenant des nitrites sont officiellement hors-la-loi depuis le 12 juillet, en raison de "leur toxicité importante et leurs effets psychoactifs". Le ministère de la Santé interdit leur vente et leur cession au public.

Il s’aligne ainsi sur une proposition de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), qui suivait un avis émis le 21 avril par la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes. Cette dernière avait mis en évidence "une augmentation des cas d'intoxication et d'atteintes oculaires graves, de l'apparition de cas d'abus et de dépendance avérés et d'une augmentation significative de la consommation chez une population de plus en plus jeune".

La consommation de poppers a notamment été associée à "une vasodilatation cérébrale, périphérique et génitale", explique le ministère de la Santé. "Ces dérivés induisent la transformation de l'hémoglobine en méthémoglobine, impropre au transport de l'oxygène dans le sang et qui provoque cyanose et hypoxie."

D'autres effets sont également rapportés : sensations désagréables de chaleur, tachycardies, céphalées, nausées, vomissements, hypotensions, malaises et collapsus cardiovasculaires, pouvant conduire jusqu'au décès. Depuis 1999, six personnes en sont mortes.

La vente sur Internet, un défi
Entre 1999 et 2011, 940 cas d'exposition aux poppers ont été recensés, "dont 817 cas symptomatiques". Parmi ces derniers, 146 étaient considérés comme "graves". Ils ont été associés à une cyanose, un coma ou des troubles respiratoires et cardiaques. Enfin, des atteintes oculaires ont été décrites récemment.

Les poppers sont apparus à la fin des années 70, notamment dans la population homosexuelle. Leur utilisation s'est progressivement étendue. Elle touche aujourd'hui une population majoritairement jeune, à des fins récréatives. Sa popularité augmente : d'après le dernier Baromètre santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), 5,3% des 15-64 ont en déjà consommé en 2010, dont 10,8% des 18-25 ans. Ils étaient seulement 3,9% en 2005, dont 5,4% des 18-25 ans.

Désormais, les poppers sont interdits. Pour le ministère de la Santé, l’un des prochains défis de cette décision sera vraisemblablement de s'attaquer à leur vente sur Internet. Elle s'annonce difficile à endiguer.

Source : Direction générale de la Santé, 12 juillet 2011
(Destination santé)

Mots-clefs : Addiction drogue , Médicament

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Comment sortir son ado de la drogue ?

 

Nos conseillers santé vous aident à trouver des solutions.

 

En savoir plus

ECHANGER