Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Des nanoparticules dans les crèmes solaires

Actualités santé

Des nanoparticules dans les crèmes solaires

[ Publié le 1 juillet 2011 ]

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et le magazine 60 millions de consommateurs attirent l’attention sur l’usage – très discret – de nanoparticules dans les crèmes et lotions solaires. La mention de la présence de ces composants n’est pas encore obligatoire sur les étiquettes. L’Afssaps a émis des recommandations concernant l’utilisation de ces crèmes.

creme-solaire_

Toute exposition aux rayons du soleil implique nécessairement de protéger sa peau. A cet égard, les crèmes solaires sont des outils très efficaces, rappelle le magazine 60 millions de consommateurs. Ses rédacteurs ont passé en revue vingt protections de ce type disponibles sur le marché.

Seul bémol : l’usage de nanoparticules dans la moitié des produits testés, même étiquetés bio. Dans les cosmétiques, et notamment les crèmes solaires, la présence de plus en plus fréquente de ces petites particules pose question.

Ces composants, dont la taille est comprise entre 1 et 100 nanomètres – ou millièmes de millimètre –, confèrent fluidité et bonne tenue aux produits de soins. C’est notamment le cas du dioxyde de titane, grâce auquel les produits sont transparents et plus faciles à appliquer. Elles ont toutefois un défaut majeur : elles sont suspectées de traverser la barrière épidermique, or leurs effets sur l’organisme sont peu documentés.

Le 14 juin, l’Afsssaps a publié un rapport relatif aux nanomatériaux présents dans les produits cosmétiques. Elle estimait que "le blanchiment cutané ne peut être exclu, particulièrement sur une peau lésée, par exemple par un érythème solaire." Elle recommande par conséquent d’éviter l’utilisation de produits contenant des nanomatériaux sur une peau abimée.

Par ailleurs, elle déconseille l’usage de protections solaires sous forme de spray, d’aérosol ou de poudre : il y a un risque d’absorber ces nanoparticules par les voies respiratoires.

Ce n’est qu’à partir du 11 juillet 2013 que les fabricants auront l’obligation de mentionner la présence dans leurs produits de composants sous forme de nanoparticules. Ils devront d’ailleurs indiquer tous les ingrédients utilisés pour leurs cosmétiques. Ce règlement avait été adopté par le Parlement européen dès 2009. Les consommateurs pourront alors choisir leur crème solaire en toute connaissance de cause…

Pour en savoir plus : retrouvez le dossier du magazine 60 millions de consommateurs dans le numéro juillet-août, en kiosque depuis le 30 juin.

Source : 60 millions de consommateurs, Institut national de la Consommation, 30 juin 2011
(Destination santé)

Mot-clef : Soleil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER