Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Tatouages temporaires : gare au henné noir

Actualités santé

Tatouages temporaires : gare au henné noir

[ Publié le 30 juin 2011 ]

Sur les plages, dans certains hôtels ou clubs de vacances, sur les marchés, vous pourriez vous voir proposer un tatouage au henné ou d'autres types de décorations cutanées temporaires. Prudence, car ce n'est pas sans risque. Notamment si l'on vous propose du henné noir : à éviter absolument ! Tour d’horizon des décorations estivales.

tatou-2

Les jolies arabesques au henné traditionnel, tracées sur les mains et les pieds des mariées au Maghreb, font des émules. Ces tatouages éphémères sont désormais proposés n'importe où, en France ou ailleurs, durant la saison estivale.

Attention: le henné traditionnel, de couleur orangée et dont les dessins persistent à peu près une semaine, est sans aucun danger. Il n'en va pas de même pour le henné noir. "Le problème a commencé il y a quelques années, entraînant une réaction de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Elle recommande la méfiance", souligne la Dre Catherine Oliveres-Ghouti, dermatologue à Paris.

Henné noir : des conséquences à vie !
Le henné noir "est obtenu par adjonction de paraphénylènediamine (PPD), une substance qui permet au tatouage de tenir des semaines, voire des mois", explique la Dre Oliveres-Ghouti. L’envers de la médaille : "Elle peut aussi occasionner des effets toxiques et allergisants."

Le henné noir peut ainsi favoriser l'apparition d'un eczéma reproduisant exactement le tatouage : rouge vif, il démange pendant plusieurs semaines. La sensibilisation à la PPD s'installe alors à vie. Or, la PPD se trouve également, en concentrations beaucoup plus faibles, dans les teintures capillaires et celles des vêtements. "Il devient alors impossible, à vie, de se colorer les cheveux ou de porter des vêtements sombres", alerte la Dre Oliveres-Ghouti.

Si vous cédez à l’appel du henné, vérifiez que le flacon ne contient que du henné naturel et comporte un numéro de lot. Observez également la couleur des tatouages réalisés sur les personnes qui sont passées avant vous : s'ils sont noirs, le henné contient sans doute de la PPD. Si vous ne pouvez pas faire ce type de vérification, ne prenez pas de risques et passez votre chemin...

Décalcomanies : aucun danger
En revanche, les décalcomanies et la pierre à tatouer sont dénuées de risque. "A moins de faire une allergie aux encres, ce qui est très rare, il n'y a pas de danger", aassure la Dre Oliveres-Ghouti. "Ces produits ne pénètrent pas l'épiderme, comme un vrai tatouage, et ne contiennent pas de PPD."

Source : interview Dre Oliveres-Ghouti, 28 juin 2011
(Destination santé)

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

ECHANGER