Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Solariums : des risques mais aucun bénéfice pour la santé

Actualités santé

Solariums : des risques mais aucun bénéfice pour la santé

[ Publié le 30 juin 2011 ]

Des organismes se présentant comme scientifiques promeuvent les solariums en interprétant de manière biaisée des études portant, notamment, sur le rôle protecteur de la vitamine D contre le cancer du sein. La Pre Brigitte Dréno, chef du service de dermato-cancérologie à l’hôpital universitaire de Nantes, met les usagers et les professionnels de santé en garde contre ces allégations douteuses.

femme-chapeau

"Quinze à vingt minutes d'exposition à la lumière par jour, c'est suffisant pour satisfaire ses besoins en vitamine D. Inutile d'aller dans des cabines de bronzage." Voire dangereux. Cette mise au point sans appel provient de la Pre Brigitte Dréno, chef du service de dermato-cancérologie à l’hôpital universitaire de Nantes. Elle s’exprimait lors du congrès de l'European Association of Dermato-Oncology (EADO), qui s’est tenu à Nantes du 20 au 23 juin.

La Pre Dréno dénonce ainsi les propos du Sunlight Research Forum (SRF). Cet organisme se présente comme une association dont le but est "d'aider à faire connaître les derniers développements médicaux et scientifiques sur les effets d'une exposition modérée au rayonnement UV". En réalité, son site relaie régulièrement des messages incitant les hommes comme les femmes à recourir aux solariums. Ils déclarent ainsi que ces expositions permettent de réduire le risque de cancer du sein, ou encore d’augmenter la fertilité masculine.

Dernier exemple en date : dans un communiqué publié le 20 juin, le SRF reprend à son compte une étude publiée par L’institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) en septembre 2010. Dans ce travail, les auteurs faisaient état d'une "diminution significative (25%) du risque de cancer du sein chez les femmes présentant les concentrations en vitamine D les plus élevées."

Le SRF en conclut que la fréquentation des solariums est bonne pour la santé. En réalité, l’Inserm n’en déduit absolument pas qu'il faille s'exposer au soleil pour faire le plein de vitamine D. A leurs yeux, la solution prendrait plutôt la forme d'une complémentation, à envisager au cas par cas avec son médecin.

Arguments pseudo-scientifiques
Installé à Genève, l'urologue et andrologue Alain Bitton se dit surpris par les arguments du SRF. "Je n'ai pas notion d'une telle relation", réagit-il. "Les vitamines souvent prescrites pour améliorer la fertilité masculine sont les vitamines C et E, pour leurs propriétés anti-oxydantes. Il ne faut surtout pas oublier que le soleil produit des UVA et des UVB très nocifs pour la peau et le corps. Ils peuvent aussi être à l'origine de cancers, notamment de mélanomes."

"Il faut être vigilant", conclut la Pre Dréno. "De nombreuses études portant sur ce sujet sortent ces derniers temps à travers le monde." Une manière polie de rappeler que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Lyon, a classé les appareils de bronzage à émission d'UV comme "cancérogènes pour l'homme"…

Source : Interview du Pr Brigitte Dréno, 20 juin 2011 – Congrès de l'European Association of Dermato-Oncology (EADO), Nantes, 20-23 juin 2011 – interview du Dr Alain Bitton, 19 mai 2011 – SRF, 19 mai et 20 juin 2011
(Destination santé)

Mot-clef : Soleil

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER