Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Micropollution : les aliments "très faiblement" contaminés

Actualités santé

Micropollution : les aliments "très faiblement" contaminés

[ Publié le 30 juin 2011 ]

Du plomb et du cadmium dans le pain, de l'aluminium dans les pâtes, du zinc dans le lait... Une étude menée par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) montre que toutes ces substances sont présentes dans notre alimentation, en très faibles quantités. Pour écarter les risques, optez pour une alimentation équilibrée et diversifiée.

supermarche

Peut-on encore manger sans risque du pain, du lait, des pâtes, du poisson ? L'étude de l'alimentation totale "Eat", lancée en 2006, a été publiée le 30 juin par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Pendant cinq ans, les équipes de cet organisme ont recherché 445 substances chimiques sur 20.000 aliments, au travers d’analyses ayant porté sur 250.000 échantillons.

Résultat : on trouve des substances polluantes dans certains aliments courant, mais en très faibles quantités, sans danger pour l'alimentation courante. "Pour 85% des substances qui ont pu faire l'objet d'une évaluation, le risque peut être écarté pour la population générale", précisent les auteurs. "Les expositions des consommateurs restent toujours en-deçà des valeurs toxicologiques de référence (VTR) disponibles."

Toutefois, le risque de dépassement ne peut être exclu pour certaines catégories de la population. C’est le cas pour les personnes qui absorbent de grandes quantités d'aliments très spécifiques. Ainsi, le pain contient de très faibles doses de cadmium, de plomb et de mycotoxines. Les pâtes contiennent des traces d’aluminium. Le café présente du cuivre, de l’arsenic inorganique et de l’acrylamide, et le lait contient du plomb et de l’arsenic inorganique.

Equilibre et diversité, maîtres-mots pour sa santé
Aux doses usuelles, pas de problème, assurent les chercheurs. Mais des régimes déséquilibrés privilégiant tel ou tel de ces aliments sont à déconseiller. En conséquence, l’Anses souligne que "les actions de gestion des risques doivent être poursuivies pour réduire les teneurs (en) contaminants des aliments très contributeurs."

D'autres aliments contribuent à nous exposer à des substances indésirables. C'est le cas des poissons gras, contaminés par les dioxines, et du thon, par le méthylmercure. Pour l’Anses, "il convient de respecter les recommandations de consommation modérée de ces poissons". Elle craint enfin des apports excessifs en sodium pour les amateurs de pain, de charcuterie et de fromages.

L’Anses conclut sur l'importance d'avoir une alimentation équilibrée et diversifiée. "Poursuivons les efforts de réduction des apports en sodium, sucres et graisses, en conformité avec les orientations du Programme national nutrition santé (PNNS)."

Source : Anses, 30 juin 2011
(Destination santé)

Mots-clefs : Alimentation , Pollution

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER

CHOISIR

logo_3935_ColDroite


Besoin d'un relais près de chez vous ?
 

Un soutien pour votre quotidien près de chez vous ? Nos conseillers santé vous donnent les coordonnées d'associations de patients.

 

En savoir plus

ECHANGER