Mon compte

Pas encore de compte ?  Créer un compte

Accueil > Actualités santé > Grippe saisonnière : le taux de vaccination ne progresse pas

Actualités santé

Grippe saisonnière : le taux de vaccination ne progresse pas

[ Publié le 28 juin 2011 ]

Les représentants du groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG) ont établi, le 28 juin, un bilan en demi-teinte de la saison grippale 2010/2011. En effet, le taux de vaccination contre la grippe saisonnière ne progresse pas. Ils ont lancé la campagne pour la saison 2011/2012 avec la volonté de replacer le médecin généraliste au centre du processus de vaccination.

grippe-vaccination

"Le taux de vaccination antigrippale ne progresse pas", déplorent les représentants du groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG), réunis à Paris le 28 juin pour un bilan de la dernière saison grippale. Entre le 20 décembre 2010 et le 20 février 2011, l’épidémie a sévi pendant neuf semaines en France métropolitaine. D’après le GEIG, "sept millions de personnes auraient été infectées par un virus influenza" et 2,2 millions de patients ont consulté pour un syndrome grippal.

"Le vaccin est le seul moyen permettant de prévenir efficacement la grippe", rappellent les représentants du GEIG, qui déplorent le désamour des Français pour cette prévention. En 2009, le taux de vaccination s’est élevé à 60%, avec des chiffres jugés faibles dans certains groupes à risques comme les asthmatiques (54,4%) ou les patients atteints d’affections bronchiques chroniques (40,2%).

En 2010, la situation avait même empiré : "Ce taux a été en baisse d’environ 15% par rapport à 2009, aussi bien dans les groupes à risques que dans les autres", souligne Bruno Lina, directeur du Centre national de référence de la grippe à Lyon et président du conseil scientifique du GEIG. La polémique autour de la vaccination contre le virus H1N1, à l’été 2009, y a sans doute contribué.

Pour la nouvelle saison, l’objectif est d’atteindre la proportion de 75% parmi les Français considérés comme "à risque de complications". Pour y parvenir, "la sensibilisation des patients par les médecins généralistes constitue un levier fondamental", martèle le GEIG. Une mission difficile, la plupart des médecins ne se vaccinant pas eux-mêmes…

Coup d’envoi pour les vaccins 2011/2012
L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a communiqué la composition du vaccin antigrippal 2011/2012 pour l’hémisphère Nord. Il inclura les 3 souches suivantes : A/California/7/2009 (H1N1), A/Perth/16/2009/(H3N2) et B/Brisbane/60/2008. En France, il sera disponible au début de l’automne.

Par ailleurs, le Haut Conseil de santé publique (HCSP) a intégré de nouvelles populations à risques dans ses recommandations vaccinales. Tous les patients souffrant d’une pathologie respiratoire (qu’elle soit ou non considérée comme une affection de longue durée) sont désormais concernés, au même titre que les personnes traitées pour des troubles du rythme cardiaque ou une pathologie coronarienne, immunodéprimées ou diabétiques.

Source : Groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG), 28 juin 2011 – Interview Pr Bruno Lina, 28 juin 2011 - Journal officiel du 17 juin 2011 – OMS, relevé épidémiologique hebdomadaire, 4 mars 2011 – Assurance maladie, 23 septembre 2010
(Destination santé)

Mot-clef : Vaccin

Avec votre code Mutuelle, accédez en plus aux blogs santé réservés

S'INFORMER